1. Parcoursup : des milliers de candidats acceptés par erreur, puis rétrogradés sur liste d’attente
En bref

Parcoursup : des milliers de candidats acceptés par erreur, puis rétrogradés sur liste d’attente

Envoyer cet article à un ami
Après avoir reçu des réponses positives, des candidats sur Parcoursup ont dû retourner sur liste d'attente. // © plainpicture/Peter Glass
Après avoir reçu des réponses positives, des candidats sur Parcoursup ont dû retourner sur liste d'attente. // © plainpicture/Peter Glass

Moins d’un jour après les premières réponses de Parcoursup, 400 formations ont été obligées de rétrograder sur liste d’attente des candidats pourtant déjà acceptés.

Mauvaise surprise, ce vendredi matin, pour plusieurs milliers de candidats à Parcoursup. Alors qu’ils étaient acceptés dans une formation, ils ont finalement été rétrogradés sur liste d’attente, après qu’une erreur dans la procédure a été découverte.

Concrètement, 400 formations ont accepté plus de candidats qu’elles n’ont de places disponibles. Résultat : ces formations ont dû rétropédaler et prévenir les candidats malheureux que leur acceptation n’était plus d’actualité. Un email a été envoyé à tous, même ceux qui n'étaient pas concernés par ce surprenant scénario.

Erreurs de paramétrage

Selon le ministère de l’Enseignement supérieur, il ne s’agit pas d’un bug technique, mais d’erreurs de paramétrage par les établissements, qui auraient confondu les "listes d’appel" et les "listes d’attente". Beaucoup de BTS (brevets de technicien supérieur) sont concernés, mais aussi quelques classes préparatoires aux grandes écoles, des formations en art, des écoles d’ingénieurs et des formations nouvellement intégrées à la procédure comme les IFSI (instituts de formation en soins infirmiers).

Lire aussi : Parcoursup : que faire si vous êtes sur liste d’attente ou liste d'appel ?

Selon "Les Echos", 67.000 candidats auraient été impactés. Un chiffre que le ministère ne confirme pas, n’ayant pas assez de données précises.

Le site de Parcoursup "gelé" pendant 36 heures

Lors d’une conférence de presse organisée en urgence vendredi 17 mai 2019 au matin, la ministre de l’Enseignement supérieur, Frédérique Vidal, a expliqué que ses équipes "ont été alertées par des taux anormalement élevés de propositions d’admission formulées par certaines formations par rapport à leurs capacités d’accueil". "On n’avait pas anticipé ce type d’erreur", a reconnu Frédérique Vidal, qui a également présenté ses excuses aux candidats.

Pour limiter les dégâts, le ministère est allé jusqu’à geler le site de Parcoursup. C’est la raison pour laquelle vous n’avez pas pu confirmer vos vœux depuis mercredi 15 mai au soir : le site n’était disponible qu’en consultation, et vous ne pouviez que visualiser vos réponses. Il a été remis à jour le 17 mai à 12h30 et fonctionne normalement depuis.

Lire aussi: Parcoursup: les réponses à vos questions sur la phase d'admission

Les dossiers des candidats victimes de l’erreur ont été remis à zéro, et la ministre a promis qu’ils bénéficieront d’un accompagnement spécial. Notamment les candidats qui ont confirmé une formation les ayant acceptés par erreur et qui se sont désinscrits des autres.

En attendant, un numéro vert est à votre disposition pour toute demande d’assistance. En raison des nombreuses sollicitations, il est probable que la ligne soit saturée. Dans ce cas, le ministère vous conseille de passer directement par la rubrique contact du site de Parcoursup ou par les réseaux sociaux, où des équipes d’aide ont été mises en place.