Parcoursup : nos cinq lycéens à l'heure des choix

Par Pauline Bluteau, publié le 27 May 2019
3 min

TIMELINE, ÉPISODE 6. Tout comme les 885.000 candidats sur Parcoursup, nos cinq lycéens ont reçu le 15 mai 2019, à 19 heures, leurs premières propositions d’admission. Stress, surprise, déception, satisfaction… Claire, Tiffanie, Sara, Lucie et Mehdi sont passés par toutes les émotions.

Après plusieurs semaines d’attente et d’impatience, nos cinq lycéens ont enfin découvert les réponses d’admission pour les vœux qu’ils avaient formulés en mars dernier. Selon les formations sélectionnées, quatre types de réponses étaient possibles : oui, oui, si, en attente de place ou non. Avec une moyenne de 11 vœux par candidat, leurs choix d’orientation n’ont pas toujours été aussi faciles et les réponses pas toujours à la hauteur de leurs espérances.

Lire aussi

Des bonnes nouvelles, mais toujours de l'attente

En effet, la patience est encore de mise pour nos cinq futurs bacheliers. Le 15 mai, lorsqu'ils ont reçu leurs propositions d'admission, personne n'a semblé surpris d'être placé sur la liste d'attente de la majorité de ses vœux. Mais, pour certains candidats, il a tout de même fallu commencer à faire des choix.

C'est le cas de Mehdi qui n'a reçu que "des bonnes nouvelles". Le lycéen avait cinq jours pour faire un premier tri des réponses qu'il a reçues et décider s'il renoncerait à certains vœux.

Lire aussi

Pour Claire aussi, les bonnes nouvelles s'enchaînent. La licence semble se profiler mais dans quel domaine et dans quelle université ? La candidate se laisse encore le temps de la réflexion.

Lire aussi

Quant à Lucie, en attente dans tous ses vœux, elle espère avoir de nouvelles propositions d'admission rapidement, notamment en BTS MCO (management commercial opérationnel), son premier choix.

Lire aussi

De son côté, Sara a fait partie des candidats victimes des "erreurs de paramétrage" de 400 formations sur Parcoursup, notamment en BTS mais aussi dans les formations en art comme le DNMADE. Pour la lycéenne, la surprise a laissé place à la déception.

Lire aussi

Enfin, seule Tiffanie a pu échapper à la vague Parcoursup en étant acceptée dans une autre formation dès janvier dernier. Contente d'éviter "cette pression", la future bachelière se concentre déjà sur sa rentrée.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une Parcoursup

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !