1. Parcoursup : votre candidature sera (presque) anonyme…
En bref

Parcoursup : votre candidature sera (presque) anonyme…

Envoyer cet article à un ami
Parcoursup 2019 : votre candidature sera (presque) anonyme… // © AdobeStock
Parcoursup 2019 : votre candidature sera (presque) anonyme… // © AdobeStock

Encore une nouveauté 2019 sur Parcoursup : l’anonymisation des candidatures. Lorsque les établissements recevront votre dossier, vos nom, prénom, adresse et âge n’apparaîtront pas… sous certaines conditions.

Démocratiser l’accès à l’enseignement supérieur en rendant les candidatures anonymes, Frédérique Vidal, la ministre de l’Enseignement supérieur, le souhaitait et elle l’a fait. Après plusieurs mois de concertation avec les directeurs d’établissements (universités, écoles d’ingénieurs, écoles de commerce, classes préparatoires), le ministère a annoncé, lundi 18 février, que l’anonymisation sur Parcoursup serait effective dès cette année. Mais seule une minorité des formations sont réellement concernées.

Les licences et prépas en priorité

"Concrètement, cela se traduira par l’anonymisation du nom, prénom, adresse du domicile et âge du candidat dans les dossiers Parcoursup, dès lors que ces données ne sont pas nécessaires à un examen éclairé du dossier du candidat", précise le communiqué de presse.

Vidéo : Comment vous inscrire sur Parcoursup ?

Au moment d'entrer vos vœux sur la plate-forme, vous indiquez de nombreuses données concernant votre état civil ou votre scolarité. Avant d’être transmis aux établissements que vous visez, votre dossier sera en quelque sorte "nettoyé" pour que certaines informations (nom, prénom, adresse et âge) ne soient pas visibles par les formations. Cette logique doit surtout favoriser la mixité sociale et lever l’auto-censure chez les candidats.

Mais cette anonymisation dépend des études envisagées… Si vous avez fait une demande d’internat ou d’apprentissage, que la formation visée implique le passage d’un concours ou d’un entretien, alors vos données seront entièrement accessibles. Il ne reste donc plus beaucoup de formations concernées par l’anonymisation des candidatures. "Il s’agit essentiellement des licences et des CPGE [classes préparatoires aux grandes écoles]", détaille le ministère.

Une anonymisation pas totalement garantie

De plus, même si une partie de votre dossier sera bien anonymisée, difficile de garder le secret longtemps. "Pour d’évidentes raisons pratiques, les appréciations sur les bulletins scolaires et les pièces justificatives de titres ou de diplômes, qui sont produites par les candidats en réponse aux demandes des formations, ne seront pas anonymisées." En lisant votre lettre de motivation ou votre fiche "activités et centres d’intérêt", l’établissement pourra aussi très facilement déterminer votre sexe.

Lire aussi : Parcoursup : ce que les universités vont regarder dans votre dossier

Enfin, votre lycée d’origine ne sera pas non plus masqué. "Les représentants des formations ont également confirmé qu’il leur était nécessaire […] de disposer d’informations sur l’environnement scolaire du candidat." Or, en 2018, plusieurs lycéens, parents d’élèves, syndicats enseignants et élus avaient accusé la plate-forme de discrimination géographique. "C’est déjà un grand pas qui a été franchi, estime le ministère. Nous allons déjà voir comment cela se passe cette année et peut-être rendre le lycée d’origine anonyme pour les prochaines sessions."