En 2019, suivez Sara, en bac ES : "Parcoursup va me permettre d’être mieux informée"

Par Pauline Bluteau, publié le 21 Decembre 2018
3 min

TIMELINE, ÉPISODE 2. Sur les conseils de ses professeurs, Sara, en terminale ES, a décidé de viser deux formations : un DNMADE (diplôme national des métiers de l’art et du design) et une licence de sociologie. Parcoursup pourrait l’aider à faire son choix.

Dès l’ouverture de Parcoursup, le 20 décembre 2018, Sara a voulu y jeter un "rapide" coup d’œil. "J’ai principalement regardé les DNMADE (diplômes nationaux des métiers de l’art et du design) qui proposaient l’option design parce que c’est ce qui m’intéresse le plus", explique la lycéenne en bac ES. Pour elle, cette licence d’art reste sa priorité, et ce, malgré l’avis plus réservé de ses professeurs.

Lire aussi

"Parcoursup me rassure"

En regardant de plus près les compétences attendues en DNMADE et les critères d’admission, Sara s’est dit plutôt rassurée. "En tout cas, cela ne m’a pas fait douter sur mes chances de réussite, affirme-t-elle. Au moins, je sais à quoi m’attendre !"

Lire aussi

Selon la lycéenne, Parcoursup l’aide à construire son orientation. En ayant toutes les informations sur une même plate-forme, plus facile pour elle de faire ses choix. "Je regarde surtout les programmes, cela me permet de savoir ce vers quoi je veux me diriger l’année prochaine."

Mission : se renseigner sur la licence de socio

Mais Sara doit aussi penser à son plan B : la licence de sociologie. "C’est vrai que je ne m’y suis pas vraiment encore intéressée, mais j’ai les vacances pour y réfléchir." Pour l’instant, ce sont surtout ses professeurs principaux qui l’accompagnent dans ses démarches. "Je leur ai dit ce qui me plaisait particulièrement dans la sociologie, ils m’ont parlé du domaine des ressources humaines. Mais ce n’est pas du tout ce que j’ai envie de faire, j’avais plutôt pensé à enseigner cette matière à la fac", raconte-t-elle.

Là encore, ses professeurs la mettent en garde sur la durée et la difficulté de ces études. La lycéenne envisage de ne pas faire plus de cinq ans d’études quand il faut minimum un bac+8 pour devenir maître de conférences à l’université. "Je dois encore me renseigner sur les métiers qui pourraient me plaire. J’en reparlerai à la rentrée à mes profs, mais je ne suis pas découragée, au contraire !"

Articles les plus lus

A la Une Parcoursup

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !