Polyvalence professionnelle, multiplier ses compétences pour mieux évoluer

publié le 23 Decembre 2019
5 min

Quel que soit le métier que l’on a un jour espéré exercer, il aura été impacté par la digitalisation massive de notre quotidien. Chaque jour, nous utilisons un peu plus le numérique, dans notre vie professionnelle ou personnelle. Du dernier smartphone pour gérer son agenda à l’application dédiée à la communication interne d’une multinationale, il faut s’adapter et se montrer ouvert au changement. Coup de chance, nous arrivons doucement sur le marché du travail et nous baignons dans le 2.0 depuis notre plus jeune âge. Le meilleur reste donc à venir.

Qu’on se le dise : il faut aujourd’hui s’adapter aux mutations numériques de notre société et qu’importe si le métier auquel on se prédestinait depuis le collège n’avait autrefois rien de digital. Nos vies sont inondées de technologies, qu’elles soient matérielles ou artificielles. On se réveille avec les réseaux sociaux, on consomme les informations grâce à nos smartphones, on paye virtuellement la moindre emplette et on se sent perdu sans une connexion Wi-Fi efficace. Et si la digitalisation de la société a changé nos vies personnelles, elle est aussi venue bouleverser le marché du travail. Toutes les industries en ont fait les frais, voyant certains métiers se « robotiser » ou disparaître, alors que d’innombrables opportunités se créaient avec des postes tout frais et 100 % digitaux. Pendant que nos aïeux pourraient rechigner à ces adaptations, nous avons aujourd’hui toutes les cartes en main pour faire de notre carrière professionnelle un challenge des plus attrayants.

Prévenir les mutations professionnelles grâce à une formation adaptée

Si l’explosion du digital concerne tous les secteurs, comme les sciences humaines, le marketing, le commercial ou encore les pôles financiers dans une société, il est essentiel de savoir l’apprivoiser et de se montrer polyvalent lorsque l’on veut décrocher et conserver un poste de manager. La numérisation de certaines facettes de notre métier se veut aussi bénéfique pour notre quotidien : gain de temps, fluidification de la communication et centralisation de données. En bref, on aura peut-être parfois du mal à suivre, mais avec une formation optimale – avant d’arriver sur le marché du travail – nous serons en mesure de nous adapter aux changements dus au digital, et de nous révéler plus compétents que jamais.

Pour mieux répondre aux besoins de nos clients, mais aussi aux exigences internes des autres services et collaborateurs, il est donc primordial d’avoir été formé à la transition numérique qui rythmera notre futur professionnel et personnel. Raison pour laquelle se tourner vers une formation complémentaire dès bac+2 et spécialisée dans le management et les nouvelles technologies peut être plus que bénéfique à notre arrivée sur le marché du travail. Prenons l’exemple de Ionis School of Technology and Management qui forme à des métiers à double compétence managériale et technologique, hauts placés et primordiaux pour le bon fonctionnement d’une entreprise. Métiers qui aujourd’hui nécessitent la connaissance d’outils digitaux, mais aussi une réflexion et un raisonnement permettant de prévenir puis d’organiser chaque mutation à laquelle notre équipe se verra forcément confrontée.

Car non, l’ère du numérique ne touche pas que les métiers déjà considérés comme techniques. On parle ici du service des ressources humaines, de la comptabilité de la société, des sites de production, ou encore du pôle marketing et communication. Des métiers et des missions qui changent peu à peu pour mieux s’adapter à la demande et aux mutations de notre société. Et puis, il y a évidemment tous ces « nouveaux » postes de cadres qui naissent au sein des entreprises et multinationales car, c’est bien connu, le digital crée de l’emploi. Reste à savoir comment l’apprivoiser et trouver sa place dans cette jungle tout aussi passionnante. D’où l’importance de compléter sa formation par un master dans une école dédiée au management lié à cette transition numérique, comme Ionis School of Technology and Management notamment, qui propose des cursus variant entre cours théoriques, réalisation de cas pratiques et stages, jusqu’à des études en alternance pour une meilleure immersion professionnelle. Ionis-STM a en effet fait le choix de proposer des cursus adaptés, d’une part, au parcours antérieur de formation de ses étudiants (issus de domaines très divers, notamment de filières d’études scientifiques comme la biologie, la pharmacie, ou l’énergie, mais aussi de cursus en informatique ou en sciences humaines et sociales), et d’autre part, en parfaite adéquation avec les compétences recherchées par les entreprises aujourd’hui. La polyvalence professionnelle et les compétences digitales restent de nos jours des clés non négligeables pour un succès professionnel.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !