1. Le bac pro en 3 ans : une réforme en 5 ans

Le bac pro en 3 ans : une réforme en 5 ans

Envoyer cet article à un ami

Plan réussite en licence, réforme du lycée et du bac pro, masterisation, interdiction des stages hors cursus, RSA Jeunes, 10e mois de bourse… En cinq ans, les annonces à destination des lycéens et des étudiants ont été nombreuses. Retour sur les réformes du quinquennat de Nicolas Sarkozy et sur ce que cela a pu changer pour vous.

Parallèlement à la réforme du lycée, la voie professionnelle a connu quelques modifications, au premier rang desquelles la réforme du bac professionnel en 3 ans.

Ce qui a été annoncé
Engagée à la rentrée 2007, la réforme du bac pro en 3 ans ne figurait pas dans le programme du candidat Nicolas Sarkozy. Elle était en effet déjà en cours d’expérimentation depuis 2001. Le ministre de l’Éducation nationale de l’époque, Xavier Darcos, a permis que ces expérimentations soient généralisées pour aligner la voie professionnelle sur les voies générales et technologiques. Ainsi, en octobre 2007, il publie une circulaire destinée à engager la mise en place des baccalauréats professionnels en trois ans. Jusque-là, le bac pro se préparait en deux ans après un BEP (brevet d'études professionnelles) et plus rarement après un CAP (certificat d'aptitude professionnelle). Il fallait donc 4 ans (2+2) pour l’obtenir. Avec la réforme, les deux années de BEP sont remplacées par une seconde professionnelle dont le contenu est réaménagé.
 
Ce qui a été fait
En 2008, la réforme est mise en place pour 45.000 élèves en seconde professionnelle. Et dès la rentrée 2009, la généralisation du baccalauréat professionnel en trois ans est une réalité pour toutes les secondes professionnelles. Elle concerne alors 200.000 élèves. En 2011, les premiers élèves issus de la réforme passent leur baccalauréat. L’un des principaux effets de cette réforme est le boom du nombre de candidats : plus de 45.000 candidats supplémentaires, soit une augmentation de 36 % par rapport à l’année précédente. Aussi, les perspectives de poursuites d’études se multiplient pour ces bacheliers, pour la plupart vers des BTS.

Ce qui change pour vous, les lycéens
Actuellement, 90 spécialités de bacs professionnels en trois ans sont accessibles après la classe de troisième. Pour les deux tiers de ces spécialités, des secondes professionnelles sont communes à plusieurs bacs. Par exemple, une seconde professionnelle "métiers des services administratifs" permet de se diriger vers le bac pro secrétariat ou le bac pro comptabilité. Par ailleurs, différentes possibilités de réorientations sont possibles, notamment d’une classe de seconde professionnelle vers une première technologique.
Emmanuel Vaillant
Avril 2012
Pour aller plus loin

• sur Educpros : Bilan du quinquennat Sarkozy : un bac pro en trois ans bien installé




Sommaire du dossier
Retour au dossier Plan réussite en licence : quel bilan pour les étudiants ? Réforme des études de santé : ce qui a changé pour les étudiants Mesures pour l’apprentissage : du mieux pour les jeunes ? Le bac pro en 3 ans : une réforme en 5 ans Le RSA Jeunes : combien de bénéficiaires à la veille de la présidentielle ? Réforme de la formation des enseignants : quel bilan de la masterisation pour les étudiants ? Les stages étudiants : quelles avancées 3 ans après le plan pour les jeunes