Guillaume, en DUT métiers du livre : « une formation assez intense avec 35 heures de cours par semaine »

publié le 08 Janvier 2011
5 min

Et si c’était à refaire ? Guillaume, 21 ans, est en DUT « métiers du livre » option « bibliothèque » à Bordeaux-3, aurait-il fait le même choix ? Réponse de l’étudiant, rencontré samedi 8 janvier 2011 sur le Salon du lycéen et de l’Etudiant de Bordeaux.

Son parcours après le lycée. Lorsqu’il était en terminale L au lycée Odilon-Redon de Lesparre-Médoc, Guillaume ne savait absolument pas quelles études il voulait faire. Du coup, il a décidé de se donner du temps. Il a pris une année sabbatique, au cours de laquelle il a réalisé un stage à la bibliothèque de sa ville. Le secteur lui a plu, et l’a conduit à postuler au DUT « métiers du livre » filière « bibliothèque » de l’université Bordeaux 3 (Michel-de-Montaigne).

Ce qu’il apprend. Aujourd’hui en 2e année, Guillaume suit des enseignements généraux de littérature, sociologie de la culture, de langues, d’histoire du livre etc. A cela s’ajoutent des cours plus techniques d’indexation des livres, de gestion, de numérisation. « Nous avons 35 heures de cours par semaine, et 10 semaines de stages à réaliser pendant les 2 années. C’est donc assez intense », remarque-t-il. Plus de la moitié des enseignants sont des professionnels en exercice. La plupart des étudiants de ce DUT passent les concours de la fonction publique d’Etat ou territoriale, afin d’intégrer une bibliothèque. « Pour ma part, j’hésite entre me lancer à la fin de l’année, une fois mon DUT en poche, ou alors continuer en licence pro métiers du livre », glisse Guillaume.

Et si c’était à refaire. « Ce DUT était le bon choix pour le métier que je veux faire, à savoir responsable du secteur musique d’une médiathèque », assure Guillaume. C’est la fonction qu’il a d’ailleurs occupé lors de son stage l’année dernière à la médiathèque de Pessac. Quant à son année sabbatique, elle lui a permis de prendre du recul sur son orientation. « Au début, c’était difficile de reprendre le rythme des cours. » Pour exercer le métier de bibliothécaire, Guillaume aurait également pu s’inscrire en licence de lettres à Bordeaux-3, préparer les concours. « La formation aurait été trop théorique pour moi, et je n’avais pas envie de m’engager dans des études trop longues. Et même si j’aime lire, je ne suis pas un très gros lecteur. »

 

Le DUT « métiers du livre » est proposé à Bordeaux 3 dans deux spécialités : bibliothèque et édition-librairie. La sélection s’effectue sur dossier, puis au travers d’un examen (QCM de culture générale, dissertation). Renseignements sur www.iut-u-bordeaux3.fr/bibliothèque et sur le site du pôle « métier du livre » de Bordeaux 3.

Propos recueillis par Jessica Gourdon

Retrouvez toutes les informations nécessaires sur le salon de Bordeaux.

Et téléchargez votre invitation en vous inscrivant gratuitement.

Venez nombreux aux conférences, vous pourrez poser vos questions aux professionnels présents sur place. Vous pouvez consulter tous les thèmes des conférences sur les 3 jours.

 

En savoir plus sur les études à Bordeaux :

Etudier en Aquitaine, les filières au top dans la région.

Le classement des villes où il fait bon étudier : zoom sur Bordeaux.

A découvrir aussi sur Educpros :

SPÉCIAL Bordeaux : zoom sur l’enseignement supérieur bordelais
SPÉCIAL Bordeaux - Manuel Tunon de Lara (futur président de l'Université de Bordeaux) : « Le projet de fusion des universités bordelaises doit préserver les spécificités de chacun »
SPÉCIAL Bordeaux - Jean-Louis Nembrini, recteur de l’académie de Bordeaux : "Nous devons veiller à la poursuite d’études, particulièrement dans le secteur scientifique"

SPÉCIAL Bordeaux - Patrice Bretout, directeur du CROUS de Bordeaux-Aquitaine : "Le CROUS n’est pas à côté, mais à l’intérieur de la vie universitaire !"

Articles les plus lus

A la Une étudier en région

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !