Mélissa, en licence professionnelle assistant RH en alternance : « Pour entrer dans la vie active, il faut un minimum d’expérience »

publié le 22 Janvier 2011
3 min

Et si c’était à refaire ? Mélissa, 21 ans, en licence professionnelle assistant ressources humaines aurait-elle fait le même choix ? Réponse de l’étudiante, rencontrée samedi 22 janvier 2011 sur le salon du lycéen et de l’Etudiant de Marseille.

Ce qu’elle voulait faire au lycée
« J’étais dans la filière STG option communication-ressources humaines, et je voulais continuer dans cette voie. Mon idée était de travailler dans le secrétariat/l’assistanat dans le secteur tertiaire ».

Ce qu’elle a fait après le bac
« Au centre de formation Vincent de Paul en Avignon, j’ai passé un BTS assistant de manager en alternance. J’étais 3 jours par semaine dans l’entreprise Areva SGN comme assistante de manager et 2 jours à l’école. Après avoir décroché ce BTS, j’ai enchaîné avec une licence professionnelle assistant ressources humaines à l’AFPI-Cnam à Avignon. Je suis de nouveau en alternance, cette fois chez Eurosilicone dans un service de 6 personnes ».

Ce qu’elle apprend aujourd’hui
« Avec la spécialisation RH de la licence professionnelle, on aborde la gestion de la paie, la communication, le droit individuel et collectif, etc. Le niveau d’anglais est assez facile à acquérir puisqu’on doit passer le niveau 1 du Bulats. L’alternance en entreprise m’a permis de développer à la fois mes compétences professionnelles et mon autonomie. Ma tutrice est la DRH de l’entreprise ».

Et si c’était à refaire ?
« Je referais la même chose. Pour entrer dans la vie active, il faut un minimum d’expérience. Avec la formation en alternance, mon intégration en entreprise est plus rapide que si je n’avais fait que des stages. On n’a pas besoin de m’expliquer 15 fois la même chose : on sait comment communiquer dans l’entreprise, ce qu’il faut dire et ce qu’il ne faut pas dire. Ca, on ne peut l’apprendre qu’en entreprise ! ».

Propos recueillis par Fabienne Guimont

A voir :

Le palmarès des villes étudiantes où il fait bon vivre

Ce qui s'est passé au salon de Bordeaux et au salon de l'apprentissage et de l'alternance.

 

Articles les plus lus

A la Une étudier en région

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !