Témoignage

Etudier à Aix-Marseille : deux villes étudiantes, deux ambiances

La place du forum des cardeurs à Aix-en-Provence.
La place du forum des cardeurs à Aix-en-Provence. © Adobe Stock/efesenko
Par Léo Braillon, publié le 03 juillet 2024
1 min

L'aire urbaine étudiante d’Aix-Marseille est unique en son genre : elle regroupe deux villes éloignées de plusieurs dizaines de kilomètres. Logement, prix, vie étudiante, des étudiants témoignent.

Aix-en-Provence (13), c’est moins de 150.000 habitants, Marseille plus de 850.000. Ces deux villes sont regroupées en une seule unité urbaine dans le classement des villes de l’Etudiant. Aix-en-Provence est située à environ 30 km au nord de Marseille, 30 km qui séparent deux ambiances radicalement différentes.  

D’un côté, la deuxième plus grande ville de France, cosmopolite, au bord de la mer, et de l’autre, une ville plus bourgeoise, avec proportionnellement plus d’étudiants, des prix plus élevés, mais aussi plus de proximité.  

Le cadre de vie fait consensus

Ce qui rassemble ces deux villes, lorsque l’on questionne les étudiants, c’est le cadre de vie. Charlotte est en deuxième année à l’IEP d’Aix-en-Provence. "Il fait beau et chaud à Aix, je n’ai jamais vu ça de ma vie. Je crois que le taux de dépression est d’ailleurs très faible. Le cadre naturel est vraiment cool avec la mer et les calanques pas très loin, mais aussi les petits villages comme Saint-Rémy-de-Provence."  

Zineb est en master de géographie à l’université d’Aix-Marseille et partage le ressenti de Charlotte : "Personnellement, j'adore Marseille, le climat est juste parfait. On a la joie de vivre tellement il y a de soleil !" Zineb note tout de même que Marseille "n’est pas la ville la plus propre de France en comparaison d'Aix". 

Une large offre de formation

CHU, université, écoles d’ingénieurs et de commerce, IUT ou CPGE, Aix et Marseille jouissent d’une offre de formation très variée et relativement complète.  

En ce qui concerne l’université, les pôles de formation sont relativement répartis entre les deux villes. Simon, 23 ans, vient ainsi de commencer un BUT carrière sociale, ville et territoire durable situé à Aix-en-Provence, mais il a également étudié à Marseille dans son parcours.  

Cela dit, Marseille concentre tout de même l'offre de formation la plus large avec des écoles de commerce, d’ingénieurs et d’arts et de design, à l’instar de Kedge, Polytech Marseille ou encore l’école supérieure d’Art et de Design Marseille Mediterranée. Toutefois, l’IEP se situe à Aix-en-Provence et un campus de l’école de commerce de l’ESSCA est également implanté dans la ville aux cent fontaines.  

Par ailleurs, Rahma, étudiante en deuxième année de master de bio-informatique, relève un point fort important de l’université vis-à-vis des étudiants étrangers : "J'ai choisi d’aller à Marseille, car c’était la seule université, parmi celles que je demandais, qui applique encore une exonération partielle, voire totale pour les étudiants étrangers." 

Des trajets à prendre en compte entre les deux villes

Aix et Marseille ont beau être dans la même aire urbaine, ce sont deux villes géographiquement distinctes. 

Fauvette est étudiante en deuxième année de master en télédétection et géomatique appliqué à l’environnement. Elle habite à Marseille, mais est en stage à Aix-en-Provence. "Je voulais vivre à Marseille, car j’ai de la famille. Pour aller à Aix, je dois prendre deux bus donc ça me fait parfois 3h de trajet par jour."  

Le prix du trajet reste relativement abordable. Charlotte habite à Aix-en-Provence. Pour aller à Marseille, elle met en avant le bus 50 qui permet de rejoindre Marseille puis de rentrer pour deux euros la journée.  

Des différences de prix notables

Au-delà du prix des transports, il existe des différences notables entre les deux villes. Fauvette a choisi d’habiter à Marseille, car le prix des loyers y est plus abordable qu’à Aix. "Je paye 480 euros par mois, mais on peut trouver moins cher. À Aix, c’est facilement 150 voire 200 euros de plus."

Charlotte habite à Aix. Elle constate aussi des prix plus élevés dans cette ville pour l’alimentaire. "En ville, il n’y a que des Monoprix et des Carrefour City. Je suis obligé d'aller au drive dans un grand supermarché vers Marseille."

Par ailleurs, pour Zineb, il est relativement facile de travailler à Marseille à côté de ses études. "Il y a du travail pour bosser à côté des études. Moi, je travaille dans l’hôtellerie. Je n’ai pas trop eu de mal à trouver."

Une vie étudiante à deux vitesses

Enfin, pour ce qui est de la vie étudiante, les étudiants constatent également des différences importantes entre les deux villes.  

À Marseille, Zineb est conquise par la vie étudiante : "J’aime bien l’ambiance, il y a de tout. Il y a plein de choses à faire. Quand je m’ennuie, je vais me balader au Vieux Port le soir avec des amis. La variété culturelle est très importante. Il y a pas mal d’expositions et en tant qu’étudiant on a accès à certains accès gratuits."  

La jeune femme très satisfaite des associations étudiantes qui aident notamment à lutter contre la précarité. "Il y a pas mal d’asso. Elles m’ont beaucoup aidé. Cop1 ou vendredi 13 par exemple. J’en ai beaucoup bénéficié en tant qu’étudiante musulmane pendant la période du ramadan."

À Aix, Charlotte est moins dithyrambique : "Le musée Cézanne est sympa, le musée Granet aussi, mais c’est vrai qu’il y a moins d’offre culturelle."

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !