1. Étudier à Avignon : les avantages selon Lydia
Portrait

Étudier à Avignon : les avantages selon Lydia

Envoyer cet article à un ami
Lydia, 21 ans, en M1 stratégie du développement culturel, à l’université d’Avignon. // © Alexa Brunet/Transit pour l'Etudiant
Lydia, 21 ans, en M1 stratégie du développement culturel, à l’université d’Avignon. // © Alexa Brunet/Transit pour l'Etudiant

Avignon, son soleil, son festival et son université. Il n'en fallait pas plus pour convaincre Lydia, en master stratégie du développement culturel, de venir étudier dans la Cité des Papes.

Découvrez notre palmarès interactif des villes où il fait bon étudier

"Le soleil ? Pour moi, c’est important ! Je viens du Sud de la France. Forcément !" Lydia est originaire de Cavaillon, et si le soleil avignonnais n’a pas été le critère essentiel dans le choix de ses études, elle concède que cela ne lui déplaît pas. Après une terminale ES, Lydia s’oriente en licence d’information-communication. "Le cursus proposé à Avignon était plus sélectif et assez réputé. Cela restait géographiquement près de chez moi !", se souvient l’étudiante en M1 stratégie du développement culturel, à l’université d’Avignon. Lydia aime la Cité des Papes. "Culturellement, c’est le top. L’université a une dimension parfaite." Elle décrit Avignon "comme un laboratoire, un terrain d’études, idéal pour des études culturelles".

Lydia s’est beaucoup investie dans les associations étudiantes du campus. Elle est vice-présidente de Radio Campus Avignon et a été longtemps responsable des programmes de la radio. "Avec Radio Campus Avignon, nous avons organisé un festival de musiques actuelles au musée de la Collection Lambert. Nous avons réussi à amener beaucoup de monde. C’était chouette !" Et qui dit Avignon, dit forcément festival ! Lydia a participé à de nombreux festivals d’Avignon depuis le début de ses études. Les deux premières années, sur le Off : "Sur Radio Campus, j’animais une quotidienne tout le long du festival et je faisais des chroniques." Elle a aussi effectué un stage au théâtre Le Paris qui participe au Off.

Lire aussi : Métiers du festival : Hellfest, au paradis des metalleux

Cette année, Lydia a trouvé un stage de trois mois à la production du In : elle est chargée des transferts des compagnies et de l’accueil logistique. À la question souhaiterait-elle rester à Avignon par la suite : "Le choix se fera en fonction de mes études bien sûr, mais si je peux les continuer au soleil, je ne dis pas non !"

Ses endroits préférés

L’Utopia La Manutention. "Ce cinéma d’art et d’essai se trouve derrière le Palais des Papes. Il a une superbe programmation et les tarifs sont imbattables ! Quand on est étudiante, c’est un plus !"
La Collection Lambert. "Ce musée possède des collections intéressantes, mais c’est aussi un lieu très agréable d’un point de vue architectural."
Le café Chez Françoise. En face du conservatoire de musique et à côté de la place Pie : "C’est un working café où se retrouvent les familles, où les étudiants peuvent étudier grâce au wifi gratuit. On peut travailler en groupe sur de grandes tables. Pour déjeuner, les plats sont faits maison et, pour l’ambiance, un piano est mis à disposition !"