Témoignage

Etudier à Vannes : "Les premières plages sont à dix minutes à pied"

Ville portuaire, Vannes est la porte d'entrée vers le Golfe du Morbihan.
Ville portuaire, Vannes est la porte d'entrée vers le Golfe du Morbihan. © Adobe Stock/Pascale Gueret
Par Catherine Piraud-Rouet, publié le 03 juillet 2024
1 min

Située entre terre et mer et ville chargée d’histoire, Vannes est aussi un pôle universitaire dynamique, regorgeant de spots attractifs et de ressources pour ses 8.000 étudiants. Visite guidée de Vannes par trois d’entre eux.

À Vannes (56), un habitant sur six est un étudiant. Troisième pôle universitaire breton après Rennes et Brest, la ville recense plus de 33 établissements d'enseignement supérieur, couvrant plus de 200 formations, pour près de la moitié ouvertes à l’alternance. Principaux atouts selon nos trois témoins : la vie étudiante, la localisation et la riche offre de formation dans un cadre à taille humaine. 

 

Une offre de formations supérieures variée

L'université de Bretagne Sud (UBS) aligne quatre départements : arts/lettres/langues, droit/économie/gestion, sciences humaines et sociales et sciences/technologies/santé.  

L'IUT de Vannes propose, lui, des cursus en gestion, commerce et informatique. Le management est aussi enseigné dans plusieurs écoles privées (ISME, IPAC…).  

Les formations scientifiques et d’ingénieurs sont également représentées avec, par exemple, l'École nationale supérieure d'ingénieurs de Bretagne ou l’ICAM.  

Les artistes se forment au Conservatoire, à rayonnement départemental, les aspirants architectes d’intérieur à l’IFAT, les futurs enseignants à l’Inspé, les élèves infirmiers à l’IFSI… Sans oublier de multiples BTS et classes préparatoires. 

Une ville et des formations à taille humaine

Atout commun aux cursus de la ville de Vannes : ce sont des formations de taille raisonnable. "Les enseignants nous connaissent et sont vraiment à l’écoute", apprécie Delphine, étudiante en troisième année de licence de droit à l’UBS.  

Un bémol toutefois : tous les parcours ne sont pas accessibles en intégralité. "L’UBS ne propose que deux masters, un privé en droit des affaires et l’autre public : si on veut faire du pénal, il faut poursuivre ailleurs", note Delphine. 

Nombre de ces formations sont regroupées dans un campus situé dans le quartier de Tohannic, à proximité du port de Vannes

Alexandre (à droite) et Jules, étudiants à Vannes.
Alexandre (à droite) et Jules, étudiants à Vannes. © Photos fournies par les témoins

Les meilleurs spots de Vannes pour la vie étudiante

La zone portuaire concentre, sur ses deux rives, une grande partie des animations municipales et des lieux de loisirs. "Il y a des pelouses, un skate-park, des espaces pique-nique aménagés… On s’y retrouve souvent, notamment pour des barbecues l’été", indique Jules, étudiant en quatrième année à l’ICAM.  

Alexandre est en troisième année de bachelor chargé de développement marketing et communication à l’ISME. Il apprécie particulièrement les soirées au BREF (Bar ruche artistique éphémère et fertile), un bar associatif multipliant évènements et expositions temporaires. Jules, lui, fréquente le Tarmac, où l'on peut siroter une bière ou déguster un burger quasiment les pieds dans l’eau.  

Les étudiants se retrouvent aussi dans le centre-ville de Vannes. "Les rues piétonnes autour de la cathédrale comptent de nombreux endroits branchés, comme The Pattern, un bar de nuit proposant street food et soirées à thèmes. Et au Sud, près de la gare maritime, il y a la discothèque le Zip", précise Alexandre.  

Les fêtards pourront aussi s’en donner à cœur joie dans les festivals locaux (Imagina, en juin, la Fête du Bruit, début juillet…). 

Une ville proche de la mer

À Vannes, les amoureux des belles pierres trouvent leur bonheur en arpentant ses ruelles pavées, encadrées de maisons à pans de bois, et ses remparts médiévaux.  

Mais la ville est aussi une porte ouverte sur le Golfe du Morbihan, qui compte parmi les plus belles baies. "A dix minutes du centre, on peut faire de super balades, des activités nautiques, ou encore pousser pour une excursion jusqu’aux îles du Golfe (Ile-aux-Moines, Ile d’Arz, Belle-Île…) ", note Alexandre.  

"Les premières plages sont à dix minutes à pied, les lieux plus balnéaires comme Quiberon ou Carnac en moins d’une heure en voiture", ajoute Jules. 

Quelles aides pour les étudiants vannetais ?

Même pour les non-motorisés, se déplacer à Vannes et dans les environs est facile. L’agglomération propose aux étudiants un service de location de vélos en libre-service, sur un réseau dense de pistes cyclables.  

Le réseau de bus Kicéo dessert tout le territoire, avec un forfait annuel à 229 euros pour les moins de 26 ans, étudiants ou jeunes actifs. "La mairie peut même prolonger une ligne pendant deux heures un soir lors d’un évènement étudiant", salue Jules. Pour les plus longues distances, on peut facilement rallier Nantes ou Rennes, en 25 minutes en TGV et une heure en TER. 

La question du logement et son coût reste néanmoins une préoccupation pour les étudiants. "Il faut débourser un peu plus de 400 euros pour un studio", pointe Alexandre. 

Pour le reste, l’agglomération de Vannes multiplie les bons plans pour les étudiants : mise en place de colocations solidaires, accès gratuit au musée des Beaux-arts et aux médiathèques, bourses diverses (permis de conduire, passage du BAFA, séjours à l’étranger, initiatives des jeunes…).  

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

Partagez sur les réseaux sociaux !