1. Étudier en Centre-Val de Loire
Décryptage

Étudier en Centre-Val de Loire

Envoyer cet article à un ami
À environ une heure de Paris en train, Orléans propose de nombreuses formations en art, ingénierie, management… // © Denis Allard/REA
À environ une heure de Paris en train, Orléans propose de nombreuses formations en art, ingénierie, management… // © Denis Allard/REA

L’académie d’Orléans-Tours rassemble 61.000 étudiants. Les deux villes jouent le rôle de “locomotive” et l’essentiel des formations y sont représentées : du journalisme à la logistique, en passant par l’art et l’hôtellerie.

Trouvez la formation qui vous convient

En fonction de la filière que vous choisirez, plusieurs opportunités s'ouvrent à vous dans l'académie d'Orléans-Tours.

Dans une école

• de management : ESCEM à Orléans et Tours, ESTACOM à Blois, Bourges et Chartres...
• d'ingénieurs : HEI campus Centre à Châteauroux, INSA Centre-Val de Loire à Blois et Bourges, Polytech Orléans, Polytech Tours...
• d'hôtellerie : Tunon à Tours...
• d'art : EENSA à Bourges, ESAD à Orléans, ESBA à Angers, au Mans et à Tours...
• de journalisme : EPJT à l'IUT de Tours...
• d'esthétique ou de cosmétologie : École d'esthétique-cosmétique de Tours...
• paramédicale : BTS opticien-lunetier au lycée Camille-Claudel à Blois, IFMK Orléans...
• de logistique : AFTRAL à Semoy...

À l'université

Université François-Rabelais de Tours (24.000 étudiants). 

Université d'Orléans (15.5000 étudiants).

Où sont inscrits les étudiants du Centre-Val de Loire ?

Voici la répartition des étudiants du Centre-Val de Loire dans les filières principales de l'enseignement supérieur public et privé sous contrat.

Ils étudient dans le Centre-Val de Loire

Leslie, 26 ans, en master 1 management à l’IAE de Tours (37)

Sur le droit chemin. "Après un DUT [diplôme universitaire de technologie] carrières juridiques à Lyon, j’ai intégré une licence de droit à Tours. C’était davantage un choix pratique que personnel, car j’avais la possibilité de m’installer dans un appartement dont ma mère est propriétaire. De prime abord, la ville ne m’attirait pas spécialement, mais, finalement, je la trouve plutôt dynamique." 

L’université de Tours fait beaucoup d’efforts pour être attrayante

Une école à l’esprit ouvert. "Je suis actuellement en master1 de management à l’IAE [Institut d’administration des entreprises] de Tours. Cette école dans l’université m’a donné l’occasion de découvrir une vie associative et culturelle intense. Il y a un pôle "Pépite" qui permet aux jeunes de se lancer dans des projets innovants. L’université fait beaucoup d’efforts pour être attrayante."

Vivre dans une petite ville. "Si on aime la gastronomie et la culture, Tours est une ville intéressante. Personnellement, j’apprécie les recettes locales et les châteaux de la Loire! Seul bémol: c’est une petite ville et j’ai la sensation d’être limitée dans le choix de mes activités."

Florent, 25 ans, diplômé d’un master design d’objets à l’ESAD, à Orléans (45)

Étudier pour s’épanouir. "Au lycée, je me cherchais, et l’ESAD, une école d’art et de design, m’est apparue comme la voie à suivre. En première année, on touche à tout, de l’histoire de l’art aux arts plastiques. On se spécialise les années suivantes. J’ai choisi de m’orienter vers le design pour me lancer dans la scénographie. Cette formation m’a permis de développer ma personnalité et de savoir pourquoi et pour qui je voulais travailler."

On se loge facilement à Orléans, il y a plusieurs résidences universitaires

Un appartement par an. "On se loge facilement à Orléans, il y a plusieurs résidences universitaires. D’ailleurs, je change d’hébergement tous les ans ! En ce moment, j’habite dans un appartement de 60 m2 que je paie 520 € par mois." 

Ville propre. "Je suis originaire de Sancerre, dans le Cher, et, en arrivant à Orléans, j’ai été vraiment surpris par la propreté, c’est nickel ! Côté vie associative et culturelle, on trouve des endroits comme Le 108, un centre socioculturel dédié à l’expression artistique, ou encore un mini-Zénith, c’est plutôt plaisant. Mais Orléans reste une ville, et je ressens parfois le besoin de me déconnecter. Dans ces moments-là, j’aime me rendre sur l’île Charlemagne pour me poser."


Être étudiant dans le Centre-Val de Loire

Se loger
• Le mètre carré coûte 14 € par mois à Orléans et 12 € à Tours. Prévoyez environ 260 € pour un studio non meublé.
• La région compte 34 résidences universitaires,réparties à Blois (41), Bourges (18), Chartres (28), Châteauroux (36), Orléans (45), Tours (37)...

Se déplacer

• Les grandes agglomérations sont couvertes par des réseaux de bus. L'abonnement annuel s'élève à 262 € à Orléans et à un peu plus de 300 € à Tours.
• Vous pouvez louer des vélos dans certaines villes : Velociti à Tours, par exemple.

Sortir

Châteaux de la Loire, cathédrales gothiques (dont celle de Chartres), maisons troglodytes (creusées dans les roches), musées... La région Centre-Val de Loire se place sous le signe de la culture.

Évadez-vous dans les parcs naturels régionaux : la Brenne à Rosnay (36), le parc Loire-Anjou-Touraine à Montsoreau (49)...

Bénéficier des aides

• La Région Centre-Val de Loire peut vous allouer des aides entre 25 et 200 € pour l'acquisition d'équipements obligatoires lors de votre scolarité en tant que lycéen professionnel, apprenti ou élève aide-soignant.
• La Région accorde une allocation de 100 €, pour payer votre formation de BAFA (brevet d'aptitude aux fonctions d'animateur), sans conditions de ressources.
• Vous pouvez aussi demander une prise en charge de 200 € pour financer votre permis de conduire.