1. Étudier dans l’académie de Nice
Décryptage

Étudier dans l’académie de Nice

Envoyer cet article à un ami
La baie de Villefranche, à Nice. // © Phovoir
La baie de Villefranche, à Nice. // © Phovoir

Idéalement située et bénéficiant du dynamisme de son territoire, l’académie de Nice offre à ses 60.000 étudiants un cadre de vie et des conditions propices à la réussite.

Trouvez la formation qui vous convient

En fonction de la filière que vous choisirez, plusieurs opportunités s'ouvrent à vous dans l'académie.

Dans une école

• d'ingénieurs : ei.Cesi Sophia-Antipolis, ESAIP Angers-Grasse, EURECOM Sophia-Antipolis, Exia Cesi Sophia-Antipolis, Mines ParisTech Sophia (Sophia-Antipolis), Polytech Nice Sophia-Antipolis (Nice), SeaTech (Toulon)...
• de commerce : EDHEC Nice, IDRAC Business School (campus de Nice), IPAG Nice, Kedge Business School (campus de Toulon-La Garde), Skema Business School (Sophia-Antipolis)...
• de journalisme : EDJ Nice, IUT Nice-Côte d'Azur (Cannes)...
• d'informatique : Campus ID (Sophia-Antipolis), Epitech (Nice), ISEN Toulon...
• de communication : ECS Nice, Maestris Toulon, Sup de Web (Nice)...
• de design : École nationale supérieure d'art, villa d'Arson (Nice), ESADTPM (Toulon), Kedge Design School (Toulon)...
• paramédicale : COA Sophia-Antipolis, Icademie Toulon...

À l'université

Université de Nice-Sophia-Antipolis (28.000 étudiants). 

Université Sud-Toulon-Var (9.000 étudiants).

Où sont inscrits les étudiants de l’académie de Nice ?

Voici la répartition des étudiants de l'académie de Nice dans les principales filières de l'enseignement supérieur public et privé sous contrat.

Ils étudient dans l’académie de Nice

Marie, 21 ans, étudiante à SeaTech, à Toulon (83) 

Choc climatique. À la fin de sa prépa à Nancy (54), Marie apprend qu’elle est prise à SeaTech, l’école d’ingénieurs de l’université de Toulon. Elle est ravie. Les sciences et les technologies marines la passionnent et elle va enfin pouvoir " voir du pays". Avant de partir, la jeune femme de 21 ans fait quelques recherches sur sa nouvelle destination. Toulon offre un climat ensoleillé et sec, même l’hiver. L’étudiante se réjouit d’avance du choc climatique qu’elle va subir entre le Nord-Est et le Sud-Est.

D’octobre à mai, l’université propose de la planche à voile, de l’aviron, de la plongée sous-marine ou de l’escalade 

Sports de plein air à l’année. Marie s’est très vite sentie "comme chez elle" dans cette commune située entre la mer et la montagne. La possibilité de pratiquer toute l’année des sports en plein air est, selon elle, l’un des principaux avantages de cette ville. "D’octobre à mai, le SUAPS [service universitaire des activités physiques et sportives] propose de la planche à voile, de l’aviron, de la plongée sous-marine ou encore de l’escalade", s’étonne encore la Lorraine. Elle a découvert la voile en première année et est désormais présidente de l’association étudiante SeaTech Sailing Team. 

Propos recueillis par Martin Rhodes

Hugo, 20 ans, en troisième année à l’IPAG Nice (06)

Cinquième ville de France. Après un bac ES spécialité maths, Hugo, originaire de Bormes-les-Mimosas (83), a décidé d’intégrer une école de commerce dans sa région. "Ce que j’apprécie à l’IPAG, c’est que la plupart des cours sont en anglais. Aujourd’hui, le parler couramment est indispensable."

Les cours en troisième année sont tous en anglais, c’est un véritable atout

Entre sport et études. Hugo est un sportif de haut niveau. Il a remporté deux fois un championnat de France de moto et est membre du bureau des sports de son école. "L’IPAG prend en charge ma participation au championnat et me permet d’avoir un emploi du temps aménagé, ce qui me laisse la possibilité de m’entraîner." Et pour ne rien gâcher, la ville dispose de nombreuses infrastructures sportives.  

Un cadre de vie idyllique. L’étudiant vit dans un appartement de 36 m2, sur le port de Nice. Un logement qu’il paie 550 € par mois. "C’est très facile de se loger, car l’école, située dans le centre-ville, dispose d’un vaste réseau." Un cadre de vie que Hugo ne changerait pour rien au monde. "Il y a beaucoup de musées gratuits pour les étudiants et j’adore me balader de la coulée verte à la promenade des Anglais. Pour moi, Nice, c’est la plus belle ville de France, alors si j’ai une opportunité de travail, je resterai sans hésiter !"

Propos recueillis par Nawelle Beouche

Être étudiant dans l’académie de Nice

Se loger

Le CROUS de Nice-Toulon gère 18 résidences universitaires, soit 11 résidences à Nice, 2 à Sophia-Antipolis, 1 à Cannes et 4 à Toulon-La Garde. La chambre coûte 238 € par mois et le studio 390 €. Dans le privé, comptez 450 € en moyenne pour 20 m2.

Se déplacer

• La SNCF propose des tarifs spéciaux aux étudiants : la carte Jeune et la carte Zou, qui permet de bénéficier jusqu'à 75 % de réduction sur les TER.
• Dans le Var, le Pass'études est destiné aux jeunes de 10 à 25 ans. Pour 24 € par mois ou 240 € par an, toutes les lignes de Varlib (réseau de transport du Var) sont accessibles, quelle que soit la période de l'année.
• Dans les Alpes-Maritimes, la carte Azurest un abonnement unique pour les usagers des transports en commun du département et de la principauté de Monaco. Comptez 20 € mensuels pour l'ensemble du réseau.

Sortir

Festivals, bars, sports, musées... l'académie offre de quoi conjuguer études et loisirs. Par exemple, la carte Glisse du SUAPS,pour les mordus de neige, coûte seulement 5 € et donne accès à des réductions sur les forfaits dans les stations des Alpes-Maritimes, sur la location de matériel et offre une assurance ski.

Bénéficier des aides

• Le chéquier Pass santé jeunes, financé par la Région, donne accès gratuitement à des consultations de spécialistes et à des moyens de contraception variés.

La Région délivre une bourse au mérite de 400 € aux lycéens ayant obtenu la mention très bien au bac.