Vitaline, en 2e année de BTSA (BTS agricole) à Gouville : "Nous ne nous destinons pas forcément à travailler dans l’agriculture"

Par Propos recueillis par Isabelle Maradan, publié le 13 Janvier 2013
5 min

Après un bac S, spécialité biologie-écologie EATC (Ecologie agronomie territoire et citoyenneté), Vitaline, 19 ans, a poursuivi ses études en BTSA (BTS agricole) Gémeau (Gestion et maîtrise de l’eau) au lycée Edouard-de-Chambray à Gouville. L’étudiante est actuellement en 2eannée.

null© Photo fournie par le témoin.


Qu’est-ce qui vous a amenée à poursuivre vos études supérieures en BTSA dans votre lycée à Gouville ?

Lorsque j’étais au lycée en série S, j’ai compris que cela m’intéresserait de faire des études en rapport avec l’environnement, la biologie, et en relation avec la gestion de l’eau, une question d’avenir. C’est au moment des vœux sur APB que des professeurs et des élèves de la section m’ont parlé du BTSA Gémeau (Gestion et maîtrise de l’eau) qui existait au lycée Edouard-de-Chambray, où j’étais. Nous ne sommes que deux à être restés dans notre lycée. La plupart viennent de Rouen, Le Havre, mais ce BTSA attire des étudiants de toute la France. En première année, il y en a un qui vient de Montpellier.

Comment se déroulent vos études ?
Nous venons de reprendre les cours, après un mois et demi de stage avant les vacances d’été et un mois et demi à la rentrée. Les stages se sont déroulés dans des entreprises comme Véolia ou Total, dans des stations d’épuration, des bassins de rétention ou des coopératives agricoles. Depuis la reprise, nous avons beaucoup de travail : beaucoup de projets, de mini-projets et un rapport de stage. Une grande partie des apprentissages portent sur l’environnement, les questions d’irrigation, d’assainissement,... C’est un BTS agricole, mais nous ne nous destinons pas forcément à travailler dans l’agriculture, contrairement à ce qu’on pourrait penser. Il n’y a que trois étudiants qui y pensent.

Quel est le profil de votre classe ?

Il est conseillé d’avoir passé un bac S, STAV, STI ou STL. Ceux qui viennent d’un bac professionnel ont plus de mal à suivre en maths et physique appliquée notamment, mais nous ne sommes que 17 et ce n’est pas du tout comme en terminale, où nous étions 29. Lorsque quelqu’un est un peu largué, l’entraide fonctionne beaucoup et les enseignants y sont attentifs aussi. Il y a pas mal de travail en groupe et l’ambiance est joyeuse. Une autre particularité, c’est qu’il n’y a que trois filles dans ma classe. Mais cela ne me dérange pas. Je pratique le judo depuis longtemps et ce contexte m’a habituée à être avec des garçons ! Je ne sais pas pourquoi il y a aussi peu de filles. Peut être que le mot "agricole" en rebute certaines…

Désirez-vous poursuivre vos études après le BTSA ?

J’aimerais entrer en licence professionnelle dans le domaine de l’environnement ou de la biologie, mais toujours dans une filière en rapport avec l’eau. Je crois qu’il y a une licence pro de ce type à Caen ou au Havre. Mon idée est de poursuivre jusqu’en master ou d’intégrer une école d’ingénieur. Celle de Strasbourg, l’ENGEES (Ecole nationale du génie de l’eau et l’environnement), pourrait m’intéresser.

Quelles sont vos bonnes adresses pour les sorties autour de Gouville ?

On est carrément dans la forêt ! Du coup, les soirées se passent plutôt entre nous, chez les uns et les autres. Nous nous retrouvons souvent le jeudi soir, le dernier soir ensemble de la semaine avant que ceux qui sont en internat au lycée ne rentrent chez eux pour le week-end. On sort aussi à Evreux, pour aller au cinéma notamment, et il y a aussi une patinoire à Louvier.

Ils étudient à Rouen : ils racontent

Jimmy, étudiant en BTS CGO à Elbeuf : "Je compte aller le plus loin possible dans la filière comptable à Rouen".
Aude, étudiante en DUT carrières juridiques à Rouen : "Le DUT carrières juridiques est apprécié par les recruteurs".
Quentin, étudiant à l'école d’ingénieurs en agriculture ESITPA : "Je veux travailler dans l'agriculture, comme mon père".
Hervé, étudiant en prépa ATS à Rouen : "Il y a beaucoup de travail mais l’ambiance n’est pas à la compétition".
Ophélie, étudiante en informatique à l’EXIA Mont-Saint-Aignan : "A l'EXIA, les professeurs ne sont pas toujours derrière nous".
Roxane, étudiante à l’INSA Rouen : "A l'école, j'ai pu suivre une formation ingénieur dès la première année".
Vitaline, en 2eannée de BTSA (BTS agricole) à Gouville : "Nous ne nous destinons pas forcément à travailler dans l'agriculture"
Christophe, en L3 gestion des assurances à l'IAE de Rouen : "Un cadre de travail idéal"

Étudier à Rouen, c'est comment ? Dites-le nous !

C'est également vous qui allez faire vivre aux internautes la vie étudiante de Rouen. Quels sont vos lieux préférés pour vous retrouver après les études ? Avec qui révisez-vous ? Faites-nous vivre VOTRE ville avec vos photos, vos petites phrases, pour constituer l'album souvenir des étudiants de Rouen. Notre community manager sera également sur place pour recueillir vos impressions, en direct, depuis divers endroits de la ville. Soyez nos guides !

Pour cela, envoyez vos photos, vos tweets, vos vidéos sur les réseaux sociaux de l'Etudiant : 
Twitter : envoyez vos tweets @letudiant avec le hashtag #SalonRouen
Facebook : envoyez vos commentaires et photos sur la page Facebook de l'Etudiant
Google + : envoyez vos commentaires et photos sur la page Google+ de l'Etudiant

 



Étudier à Rouen :

Le salon de l'Etudiant les 12 et 13 janvier : découvrez le programme, imprimez vos invitations.
Les filières au top en Normandie

Trouver votre établissement à Rouen :

L'annuaire des formations supérieures de Rouen
L'annuaire des lycées de Rouen
L'annuaire des collèges de Rouen
Le palmarès des BTS dans l'académie de Rouen 

Articles les plus lus

A la Une étudier en région

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !
Human road Human road