Miléna, en LLCE : "À Caen, on peut apprendre les langues nordiques en grand débutant"

Par Propos recueillis par Mathieu Oui, publié le 06 Decembre 2013
3 min

En licence 1 LLCE (langues, littératures et civilisation étrangère) études nordiques à l'université de Caen, Miléna est venue sur le Salon promouvoir une filière peu connue des étudiants.

Pourquoi avoir choisi cette filière ?

“Après mon bac L obtenu au lycée Allende, j’ai choisi ce cursus car je souhaite plus tard travailler dans les pays nordiques. Cette discipline n’est enseignée que dans peu d’universités, à Paris et à Caen, et depuis peu à Strasbourg. L’avantage est que l’on peut suivre ses études en grand débutant, sans en avoir fait au lycée.”

Quel est le contenu des études ?

“J’étudie trois langues en parallèle : le norvégien, que j’ai choisi en spécialité, l’islandais et le finnois. Chaque semaine, j'ai quatre heures de norvégien, quatre heures de finnois et deux heures d’islandais, ainsi que quatre heures de littérature nordique plus deux heures de français suivies en option. Nous sommes 10 étudiants en première année car cette filière est méconnue.”

Justement, comment avez-vous connu ces langues nordiques ?

“C’est par le biais du festival Boréales, qui a lieu chaque année à Caen au mois de novembre. C’est un des rares festivals consacrés aux pays nordiques et à leur culture, avec des spectacles, des concerts, des rencontres d’écrivains… Nous y avons participé et certains écrivains invités sont venus à l’université avec leurs traducteurs, dont la plupart sont d'anciens diplômés de l’université.”

C’est comment les études à Caen ?

“Pour moi, c’est super, car  la ville, qui est jumelée avec Oslo, reçoit beaucoup d’étudiants norvégiens qui viennent apprendre le français. Une fois par mois, on se retrouve dans un bar du centre-ville, le Pavillon, pour discuter avec eux. Du coup, je me suis fait plein d’amis et je prévois d’aller leur rendre visite l’été prochain.”

Vous avez déjà un projet professionnel ?

“Oui, après mes études, j’envisage d’organiser un festival pour faire découvrir la culture francophone dans les pays du Nord. Je pense commencer par la Norvège, car j’ai pas mal de contacts, mais je voudrais élargir ce projet à d’autres pays comme l’Islande. J’ai prévu de partir là-bas en service volontaire européen après ma première année de licence.”

Quelles sont vos bonnes adresses à Caen ?

“Je vais souvent à la galerie Oh !, rue Des Bras, qui organise régulièrement des expositions, mais aussi des concerts une fois par mois.  Sinon, je vais régulièrement à tout type de concerts – punk, rock ou classique – à des prix très abordables, (souvent pour moins de 10 €).

Articles les plus lus

A la Une étudier en région

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !