1. Montpellier, la douceur de vivre

Montpellier, la douceur de vivre

Envoyer cet article à un ami

Où vaut-il mieux habiter pendant vos études ? En collaboration avec "l’Express", la deuxième édition de notre classement des villes françaises, tente d'y répondre en analysant offre de formation et vie étudiante. Sorties, emploi, transports, culture, logement, environnement..., 36 critères passés au crible et répartis en neuf thèmes, pour voir où poser vos valises.

Consultez la version 2010 du classement des villes où il fait bon étudier.

Ce jour d’octobre, l’arrivée dans la cité méditerranéenne s’est faite sous la pluie. Mais, même par temps maussade, grâce aux palmiers et à l’accent des habitants, on se sent tout de suite dans le Sud ici. Un peu en vacances… Les étudiants ne s’y trompent pas et accourent : 43 % des Montpelliérains ont moins de 30 ans. "Quand on se promène dans les rues, on rencontre plein de jeunes partout. C’est une ville qui bouge. Et la mer n’est pas loin, du côté de Palavas-les-Flots et La Grande-Motte", témoigne Aurélia, étudiante en BTS (brevet de technicien supérieur) communication des entreprises. Cause et conséquence, la mairie vient de créer un conseil de 50 jeunes de 16 à 29 ans qui sera chargé de piloter une nouvelle structure, une sorte de "Cité de la jeunesse" prévue pour fin 2010.

Ville branchée
Montpellier et les étudiants, une longue histoire… La première école de médecine est née ici, en 1220. Et Rabelais y a étudié. Aujourd’hui, sur la ligne 1 du tramway (le "bleu", inauguré en 2000), on ne trouve pas un arrêt sans une fac, une école, une résidence universitaire, un centre de recherche. "Le tram circule de 5 heures à minuit en semaine, et jusqu’à 1 heure le week-end, précise Aurélien, étudiant en BTS viticulture-œnologie. Une deuxième ligne (la "fleurie") a été ouverte fin 2006. Une troisième ("le tram des plages") est prévue pour 2012. Un système de location de vélos, Vélomagg’, a également été mis en place. Pour 220 € par an, les étudiants peuvent circuler en toute liberté. Les voitures ont été bannies du centre-ville, dit "l’Écusson". On respire…

"Le soir, les étudiants convergent vers les lieux phares de l’animation, notamment la place de la Comédie, face à l’Opéra, et la place Jean-Jaurès, avec ses bars branchés où l’on joue de la musique. C’est aussi là que sont diffusés les matchs de football et de rugby", raconte Alexandre Marty, responsable de l’Espace jeunesse. "En général, on débute la soirée chez des amis, puis on fait un before dans des bars sympas comme l’Oxymore, le Point zéro ou le Cargo avant d’aller en boîte. Un bus de nuit, l’Amigo, fait la route des discothèques", explique Aurélia. Et de citer le Mayback, l’ÔBar… "Pour les after, le Bar Live est très connu. On vient même de Lyon pour ça."

Objectif emploi
Centres culturels, espaces verts, commerces, base de loisirs (l’Odysseum)… Montpellier a pensé à tout. Ce n’est pas forcément la première, mais la ville est équilibrée dans chaque domaine. Reste une question : limiter le turnover, garder tous ces jeunes et leur offrir un emploi. Gageons qu’Hélène Mandroux, maire de la ville, élue en octobre 2008 présidente de l’AVUF (Association des villes universitaires de France), y veillera.
villes où il fait bon étudier
Cliquez pour connaître les formations dans la région de Montpellier.
Découvrez le prochain salon de l'orientation à Montpellier.
Et vérifiez si une formation est disponible à Montpellier grâce à l'annuaire des formations.

Crédit photo : Virginie Bertereau

Virginie Bertereau
Sommaire du dossier
Retour au dossier Le classement 2009 des villes où il fait bon étudier : notre méthodologie Où fait-il bon étudier ? : le tableau Grenoble sur la plus haute marche du podium Montpellier, la douceur de vivre Paris reste la meilleure en offre de formation Strasbourg, l’Européenne par excellence Bordeaux, une vraie cité festive du sud Poitiers, accueillante et pas chère Limoges, une ville sportive Paris côté rayonnement international, vue par Veronika Toulouse, côté emploi, vue par Jérémy Lyon, côté culture, vue par Caroline La Rochelle, côté environnement, vue par Jérémie Grenoble, côté sport, vue par Nicolas