Saint-Étienne, une ville "à taille humaine" pour Baptiste

Par Lison Bourgeois, publié le 14 Septembre 2021
3 min

Baptiste est étudiant en droit à Saint-Étienne depuis trois ans. Il nous fait découvrir cette ville qui a été une bonne étape de transition entre la maison familiale et la grande ville pour lui.

Originaire de Saint-Just-Saint-Rambert (42), Baptiste connaît la région depuis 21 ans. Après son bac scientifique, il décide de rejoindre la faculté de droit de Saint-Étienne (42).

Vivant encore chez ses parents, il fait deux heures de trajet par jour. Dès la deuxième année, il décide de prendre un appartement à Saint-Étienne et de découvrir pleinement cette ville.

Lire aussi

De nombreuses adresses pour boire un coup à Saint-Étienne

"Je me suis installé ici, car je ne voulais pas passer à côté de la vie festive de Saint-Étienne !" glisse-t-il en souriant. Déambulant dans les rues pavées, Baptiste nous conseille les adresses qu’il préfère. "Peu importe ce que vous aimez, vous trouverez forcément un endroit qui vous correspond dans cette ville", assure notre guide.

"Ici, on n'est pas à Paris hein !" nous lance-t-il avant d’ajouter : "En happy hour, les pintes peuvent être à trois ou quatre euros". Et le succès des terrasses de la place Jean Jaurès le confirme : les étudiants sont au rendez-vous.

Lire aussi

"Je vais à la fac à pied"

En 2019, une toute nouvelle ligne de tramway s’est construite dans la ville du Forez. Par ailleurs, le centre reste assez peu étendu et les trois lignes suffisent. "Si tu vas en dehors de ces grands axes, il n’y a pas grand-chose à faire", explique le jeune étudiant en droit.

Si vous voulez rentrer tard le soir et en sécurité, des bus de nuit sont aussi prévus jusqu’à 3 heures du matin. "Ça m'a rassuré de ne pas être tout de suite dans une grande ville et de pouvoir me repérer facilement" se souvient Baptiste.

Lire aussi

Les endroits préférés de Baptiste à Saint-Étienne

Le Jardin des plantes. "J’adore aller me promener dans cet endroit, car je n’ai plus l’impression d’être en ville sans partir très loin."

The Smoking Dog. "C’est un pub où je vais souvent avec mes amis parce que c’est chaleureux, convivial et bienveillant."

Le campus Tréfilerie. "La ville ne propose pas beaucoup d’activités sportives et associatives. Mais sur le campus, j’ai vraiment pu m'épanouir avec le SUAPS (Service universitaire des activités physiques et sportives) et le BDE (bureau des élèves)."

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une étudier en région

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !