Robotique : comment l’ESIEE-IT forme les experts de demain

publié le 20 Avril 2022
6 min

À l’ESIEE-IT, on a le numérique chevillé au corps. Parmi les principaux domaines d’expertise de l’école : la robotique. L’établissement propose des formations d’excellence, de post-bac à bac +5, pour préparer à l’exercice des différents métiers de ce secteur (très) porteur.

88 %… C’est le taux d’insertion des étudiants de l’ESIEE-IT dans les six mois qui suivent la fin de leurs études. Le secret de cette école spécialisée dans l’expertise numérique ? Des formations d’excellence (BTS, licence, master, école d’ingénieurs) dans des domaines où les besoins de recrutement des entreprises sont intarissables : l’informatique, la domotique/Smart & Green Building, la business analyse et donc la robotique.

La robotique et l’électronique, un secteur porteur

Commençons par les présentations. On distingue traditionnellement deux types de robotique : d’une part, la robotique de service, qui entend aider les personnes dans leur quotidien, d’autre part la robotique industrielle, incontournable dans l’usine du futur. L’ESIEE-IT a vocation à former sur l’ensemble de ces domaines très porteurs. Il faut dire que les révolutions de la 5G, des réseaux temps réel, des objets connectés et de l’intelligence artificielle ont contribué à l’émergence de nouveaux projets dans les domaines de la robotique de service et de la robotique industrielle.

Les formations d’excellence de l’ESIEE-IT

Lovée dans son campus à la fois moderne et champêtre de Montigny-le-Bretonneux, dans les Yvelines, l’ESIEE-IT propose des formations associant programmation, intelligence artificielle, robotique et électronique.

Le parcours commence par un BTS Systèmes numériques option Électronique et Communications. Il s’adresse aux titulaires d’un bac général à dominante scientifique, technologique (STI2D) ou professionnel (SN-MELEC) et forme aux métiers de technicien d’essais, technicien qualité et contrôle, technicien électronicien ou encore technicien télécoms et réseaux. Des métiers que l’on retrouve à la fois dans l’habitat – pour les problématiques d’optimisation des consommations énergétiques –, dans l’industrie – via le développement d’objets interconnectés – et dans le tertiaire, pour simplifier l’accès des usagers aux services. Parmi les missions principales de ces techniciens d’un nouveau genre : mettre en place une solution matérielle ou logicielle, fabriquer ou réparer des circuits imprimés, câbler, intégrer et configurer du matériel électronique, etc.

Place ensuite à la licence professionnelle Robotique industrielle du CNAM. Cette formation, comme son nom l’indique, est dédiée à la robotique industrielle. C’est un enjeu stratégique fondamental dans la mesure où la rapidité d’exécution et la précision d’un robot industriel permettent d’augmenter la productivité et de limiter la pénibilité du travail. On distingue deux groupes de robots industriels : les robots de montage et les robots mobiles, associés à l’intelligence artificielle, qui se concentrent sur des missions d’inspection. La licence professionnelle forme notamment aux métiers de technicien automaticien, installateur de ligne de production ou encore responsable maintenance. Autant de profils qui impliquent un haut niveau d’expertise en matière d’ingénierie. Il s’agit en effet de maîtriser des compétences en automatique, en mécanique et en robotique pour pouvoir installer, exploiter et réparer un robot.

Enfin, l’ESIEE-IT propose une formation de niveau bac +5 spécialisée en robotique intitulée Manager en Ingénierie informatique, Robotique et Innovation technologique. Elle puise sa raison d’être dans le développement permanent du marché des objets connectés et vise à former des managers pouvant à la fois concevoir et intégrer des robots, ainsi que développer des solutions technologiques innovantes. Parmi les métiers ciblés, on trouve des postes tels que chef de projet en automatisme et robotique, intégrateur en nouvelles technologies, concepteur en robotique ou visionique, concepteur de solutions technologiques, ingénieur en robotique et mécatronique, etc. Les matières étudiées en cours, quant à elles, n’ont rien à envier à un bon film de science-fiction : intelligence artificielle, programmation, conception objet, robot d’assistance mobile, humanoïdes, robots industriels, conception et prototypage robotique, modélisation 3D, visionique (traitement d’image, réalité virtuelle, réalité augmentée), etc.

Une pédagogie au diapason

C’est une constante à l’ESIEE-IT : toutes les formations misent sur une pédagogie de l’action pour faciliter l’assimilation des savoirs et favoriser l’insertion professionnelle. Au cœur de cette pédagogie : le « learning by doing » et l’alternance. Concrètement, les étudiants ne sont pas en amphi, ils manipulent des objets, réalisent des cas pratiques et des projets tutorés. Ils mettent également leur apprentissage en pratique lors des périodes d’alternance. Celle-ci est présente à tous les échelons et permet de profiter d’une formation gratuite et rémunérée. L’ESIEE-IT met son vaste réseau (plus 1 000 entreprises partenaires) à la disposition de ses étudiants pour leur permettre de trouver le contrat adapté à leurs ambitions.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à participer aux journées portes ouvertes qui sont régulièrement organisées par l’ESIEE-IT en vous y inscrivant en ligne. La candidature se fait également en ligne, sur www.esiee-it.fr.

Articles les plus lus

Contenus supplémentaires

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !