S’inscrire à l’ICAN, c’est bénéficier de la force d’un réseau

publié le 08 Janvier 2021
5 min

À l’ICAN, le réseau est un véritable atout. D’ailleurs, lorsque l’on arrive sur son site internet, le premier argument de choix s’impose rapidement, puisque l’école est membre du Réseau des Écoles du Jeu Vidéo. Cela pourrait s’arrêter là, mais l’établissement est aussi labellisé Syndicat National du Jeu Vidéo (SNJV), développe des partenariats avec des universités étrangères et a un vaste vivier de diplômés, prêts à aider les élèves tout au long de leur parcours. 

Le réseau GES

L’ICAN fait partie du pôle numérique. Le réseau GES (Grandes Écoles Spécialisées) regroupe 16 écoles (pas uniquement parisiennes), soit 8 300 étudiants. L’établissement, comme les autres écoles du réseau, fait tout pour favoriser l’insertion professionnelle de ses jeunes étudiants. Cela passe bien sûr par des formations permettant de développer une véritable expertise dans des domaines tels que le Game Design, la 3D et animation, le Web & Digital, l’UX Design ou encore la BD Numérique. Mais cela passe aussi par un dispositif solide d’accompagnement à la recherche d’emploi, de stage ou d’alternance.

Les écoles du jeu vidéo

Crée en 2015, le réseau des écoles du jeu vidéo est le seul réseau réellement reconnu par la profession.En devenant membre, comme l’ICAN, les établissements s’investissent durablement à développer une offre pédagogique de qualité, en adéquation avec un certain nombre d’exigences. L’ICAN a donc, comme les autres écoles, signé une « charte d’engagements réciproques » élaborée avec les professionnels du secteur et détaillée juste ici.

l’ICAN et l’international

Les échanges et les partenariats de l’ICAN sont développés sur pas moins de sept pays comme le Canada, les États-Unis, Dubaï, le Vietnam, la Nouvelle-Zélande, l’Espagne ou encore l’Australie. Les jeunes apprenants peuvent donc, au sein de certains cursus, effectuer un semestre ou une année complète dans les universités partenaires.

L’ICAN et le Cégep de Matane (ex-Campus Ubisoft), ont conclu un partenariat particulièrement avantageux pour les étudiants de l’ICAN, qui leur permet d’effectuer un échange d’une année au sein de cette université québécoise. Au-delà du dépaysement des grands espaces et de l’enrichissement culturel, ce séjour est validé par l’obtention d’un double diplôme.

À l’image du Cégep de Matane (ex-campus Ubisoft), avec lequel l’ICAN a conclu un partenariat très avantageux pour ses étudiants, qui peuvent effectuer un échange d’une année au sein de la célèbre université québécoise. Au-delà du cadre incroyable, de l’enrichissement personnel et culturel, ce séjour est validé par l’obtention d’un double diplôme.

Le label SNJV

Le Syndicat National du Jeu Vidéo représente les entreprises et les professionnels du jeu vidéo. Il compte un réseau de 400 professionnels, 200 entreprises, neuf clusters d’entreprises répartis sur le territoire français et consacre un budget de plus de 20 millions d’euros à l’IFCIC (Institut pour le Financement du Cinéma et des Industries) afin d’accompagner la croissance des entreprises françaises. Le SNJV, c’est aussi un large réseau d’experts agréés.

Le réseau Alumni

Le service alumni du réseau GES a pour vocation de créer une véritable communauté entre les étudiants et les diplômés. C’est aussi un bon moyen de développer l’entraide via un partage d’expérience, d’offres d’emploi ou encore des coachings. En septembre 2019, l’ICAN allait à la rencontre de Hugues Barlet (promotion 2013–2014), membre du réseau des anciens et aujourd’hui Game Designer chez Voodoo. Dans son interview, il évoque son parcours et les liens qu’il a pu tisser et conserver avec d’autres élèves et ses professeurs.

En résumé…

Vous l’aurez compris, à l’ICAN, les élèves sont loin d’être livrés à eux-mêmes, c’est aussi ce qui fait la force de cette école spécialisée, qui forme toute une génération aux métiers de demain.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !