1. Se réorienter en cours d’année étudiante : comment profiter des rentrées décalées
Décryptage

Se réorienter en cours d’année étudiante : comment profiter des rentrées décalées

Envoyer cet article à un ami
Les meilleures conditions pour rebondir : avoir bien réfléchi aux raisons de son échec et avoir mûri sa nouvelle orientation. // © Claire Cocano pour l'Etudiant
Les meilleures conditions pour rebondir : avoir bien réfléchi aux raisons de son échec et avoir mûri sa nouvelle orientation. // © Claire Cocano pour l'Etudiant

Vos études vous déplaisent ? N’attendez pas la fin de l’année scolaire pour réagir. Dès le second semestre s’offrent à vous des procédures de réorientation et des rentrées décalées. Voici comment pouvoir en profiter.

Face à une erreur d'aiguillage, la question de la réorientation peut se poser après quel­ques semaines de cours. Que pouvez-vous envisager dans ce cas ? Pas de panique, vous n'êtes pas obligé d'attendre la fin de l'année scolaire pour rebondir. Le découpage des études par semestre dans l'enseignement supérieur permet de recommencer un parcours d'études au second semestre (entre janvier et mars selon les établissements).

Retrouver motivation et goût des études

L'objectif de ces "nouveaux départs" en milieu d'année scolaire est de retrouver motivation et goût des études sans perdre de temps. "Ce ne sont pas des réorientations par l'échec, mais plutôt une seconde chance à saisir", analyse Pascal Aubert, directeur adjoint de l'IUT (institut universitaire de technologie) d'Orsay (91) et ancien chef du département MP (mesures physiques).

Deux conditions sont nécessaires pour rebondir : avoir bien réfléchi aux raisons de son échec (et donc pouvoir l'expliquer) et avoir mûri sa nouvelle orientation pour pouvoir la justifier. Ces deux questions font partie des incontournables auxquelles vous devrez répondre de façon argumentée lors des entretiens de sélection à l'entrée des formations. Des entretiens précédés en général d'un examen de votre dossier scolaire, voire d'un concours. Attention, les écoles bouclent parfois leur recrutement dès la mi-janvier, il faut donc réfléchir à la réorientation avant même la fin de l'année calendaire.

Quelles solutions s'offrent à vous que vous visiez la fac, une école de commerce, une école d'ingénieurs, un IUT (institut universitaire de technologie)  ou une STS (section de techniciens supérieurs) ? Découvrez-le dans la suite de notre dossier.

Semestre accéléré ou rentrée décalée ?
Certaines écoles proposent aux étudiants arrivant en cours d'année de suivre un parcours d'études accéléré (souvent en supprimant les vacances de printemps et en poursuivant les cours jusqu'à début juillet). Ensuite, la rentrée est prévue en septembre, en deuxième année pour toute la promo.
D'autres écoles ont un cursus rythmé par deux rentrées, l'une en septembre, l'autre six mois plus tard, avec des promotions décalées. Dans le premier cas, vous mettez les bouchées doubles pour rattraper le niveau et être diplômé en même temps que tout le monde. Dans l'autre cas, vous différez la fin de vos études de six mois.

Sommaire du dossier
Filière par filière, les solutions pour vous réorienter en début d'année