Environnement

Si les emplois se multiplient dans le secteur de l’environnement, les formations aussi. De plus en plus d’écoles d’ingénieurs proposent des spécialisations. Et les diplômés des filières courtes peuvent également poursuivre leurs études.

Environnement

De bac+2 à bac+5, de nombreux programmes de formation consacrés à l’environnement se mettent en place, les compétences dans ce domaine étant nécessaires dans de nombreux postes en entreprise.

Les BTS, BTSA et DUT* : de plus en plus de modules spécialisés

Quelques spécialités de BTS (Brevet de Technicien Supérieur) et de BTSA (Brevet de Technicien Supérieur Agricole) comportent des modules consacrés à l’environnement (Métiers de l’eauAménagements paysagers, Métiers des services à l’environnement, Gestion et protection de la natureBTS Maritime pêche et gestion de l'’environnement marin).

Les enseignements en DUT HSE (Hygiène, Sécurité, Environnement) ou DUT Génie biologique option Génie de l’environnement comprennent notamment des cours sur la maîtrise des rejets et de la pollution dans une démarche environnementale.

La sélection pour ces cursus s’effectue sur dossier. Certains établissements peuvent demander une lettre de motivation, faire passer un entretien, voire, plus rarement, des tests. Au cours des deux ans de formation, les étudiants de DUT doivent effectuer au moins 10 semaines de stage, ceux de BTS et de BTSA de 10 à 16 semaines.

Il est possible ensuite de poursuivre dans une des nombreuses licences professionnelles spécialisées en environnement ou dans une licence puis un mas­ter, ou encore dans une école d'ingénieurs.

La licence : pour une poursuite d’études

Il existe un grand choix de licences professionnelles. Elles facilitent une insertion directe et répondent aux problématiques environnementales. À titre d’exemple, la licence professionnelle Métiers de la protection et de la gestion de l’environnement, spécialité Air, eau, sols (Limoges) ; Gestionnaire de déchets (La-Roche-sur-Yon), etc.


Lire aussi : Comment je suis devenue ingénieure hydraulicienne

Les écoles : spécialisées ou généralistes

Les ingénieurs sont des profils très recherchés. Certaines écoles d’ingénieurs sont spécialisées en environnement : Génie de l’environnement (INP-ENSAT Toulouse), Dépollution et gestion de l’environnement (ENSCM Montpellier), Gestion de l’environnement (ENSEGID, à Pessac), traitement des eaux et des nuisances (ENSI, à Poitiers),

Les écoles d’ingénieurs agronomes ou certaines écoles d’ingénieurs généralistes sont très prisées. Sup'Biotech propose des formations aux métiers des biotechnologies.

Quant à l’ENSIATE (Énseignement Supérieur d’ingénierie appliquée à la thermique, l’énergie et l’environnement), à Nanterre (92), elle dispense des formations en énergies renouvelables et développement durable.


L’importance de former les futurs managers aux questions liées à l’environnement a par ailleurs conduit des business schools à intégrer des modules dédiés dans leurs différents programmes. ESI Business School est une école de management spécialisée dans l’environnement qui a orienté l’intégralité de ses formations autour de cet univers. 

* Attention, réforme : à la rentrée 2021, le DUT deviendra un diplôme intermédiaire intégré dans le BUT (Bachelor Universitaire de Technologie) délivré en trois ans.

Zoom sur : les nouvelles énergies

Au cœur de toutes les préoccupations, la question énergétique inquiète autant qu’elle passionne. Formés à la double compétence chez Ionis-STM pour répondre à ce défi économique et écologique, l’étudiante Elyssar Arnaout et Tijane Koita, consultant Smart Energy & Smart City, multiplient les projets d’avenir.

Info plus

www.e-formation-environnement.com.

www.emploi-environnement.com.
5 métiers pour sauver la planète.

Retour aux études par secteur.

Autres témoignages