1. Sécurité et défense : quelles études et quels métiers ?
Décryptage

Sécurité et défense : quelles études et quels métiers ?

Envoyer cet article à un ami
 // © l'Etudiant
// © l'Etudiant

Les métiers de la sécurité défense recrutent

Suite aux attentats de Paris en janvier, la France a renforcé sa sécurité. Cette mission est assurée par des professionnels : policiers, gendarmes, militaires, agents de sécurité, tous ont en commun la protection des individus et biens. Dans un contexte délicat, ces métiers recrutent. Le secteur public n’est pas seul concerné : le privé est en plein essor.« 40% de l’offre de sécurité est privée aujourd’hui », précise Marc Watin-Augouard, directeur du Centre de Recherche de l’École des Officiers de la Gendarmerie Nationale. Le CNAPS (Conseil National des Activités de Sécurité Privée) note une hausse de 62,5% des agents de recherche privée et de 63% des agents de protection rapprochée en 2014. Aujourd’hui, ce secteur d’activité est confronté à un défi inédit : « On assiste à un glissement de la criminalité du monde réel au virtuel », souligne Marc Watin-Augouard. Face au vol de données bancaires, intrusions dans les systèmes informatiques, la profession doit évoluer pour affronter cette cybercriminalité.

Les formations sécurité défense

Si vous êtes intéressé par la Police, la Gendarmerie, les Armées, vous devrez obligatoirement passer un concours d’État, ou concours de la Fonction Publique Territoriale, accessible du CAP au Bac+5 selon la spécialité. La sécurité privée est plus méconnue : « On pense au métier de vigile : la réalité est toute autre, explique Catherine Danglehant, responsable pédagogique de la licence pro métiers de la sécurité à l’IUT C de Roubaix. Les étudiants sont formés à l’encadrement, au management de la sécurité. » De la sûreté des industries au gardiennage, les débouchés sont nombreux. Divers établissements forment à ces métiers : IUT C de Roubaix, Université de Lille 2, Lycée pro les Vertes Feuilles, ISTV de Valenciennes… Avec l’évolution des usages, la formation s’adapte : la licence pro « Ethnical Hacking » à l’IUT de Maubeuge est une des rares formations en sécurité informatique en France.

Portrait

Maxime, 24 ans, Manager Sécurité à Auchan, Petite-Forêt

“Travailler dans la sécurité est un rêve d’enfant”

Après un Bac Pro Comptabilité au Lycée Paul Hazard à Armentières, il se présente au concours de policier. Les épreuves annulées, Maxime s’oriente vers un BTS assistant de gestion PME-PMI dans son lycée. Lors d’un stage à Formation Prévention Sécurité Générale (FPSG) durant son BTS, il découvre la sécurité privée. Intéressé, il intègre la licence pro sécurité à l’IUT C de Roubaix. Aujourd’hui, Maxime assure la sûreté des personnes et conditions de travail : « J’aime être au service des autres, et la rigueur du métier me plaît. »