Vos études demain : des cursus forcément pluridisciplinaires

Par Mathieu Oui avec la rédaction, publié le 22 Octobre 2013
5 min

Fini les études limitées à une seule discipline : place aux formations pluridisciplinaires et aux doubles diplômes. Réunissez, par exemple, 12 étudiants de profils variés : urbanistes, économistes, ingénieurs, historiens, informaticiens-programmateurs. Pendant un semestre, faites-les plancher ensemble sur la problématique de l’avenir des estuaires, de façon transversale, en prenant en compte différents éléments tels le réchauffement climatique et ses conséquences sur l'environnement, l'habitat, etc. Tel est le principe du tout nouveau semestre interdisciplinaire du centre Michel-Serres, imaginé par le PRES HESAM (hautes études Sorbonne arts et métiers), qui rassemble une quinzaine d'établissements parisiens (École des arts et métiers, Paris 1, ESCP Europe, ENSCI, etc.).

Nouvelles technologies - D.School - Stanford2 (Etats-Unis) // © DR

LA FIN DU TABLEAU NOIR ? À la Design School de l’université américaine de Stanford, en Californie, le berceau de la "pensée design", les salles de classe ont abandonné le tableau noir pour ressembler à de grandes salles de jeux équipées de tableaux blancs, de feutres de couleur, de ciseaux, de colle, de papiers, de Post-it… et de quelques ordinateurs // © d.School Stanford, États-Unis.

Décryptez les jargons

"Lors de notre première réunion, on a eu du mal à se comprendre, car chacun parlait son jargon", s'amuse Pierre, étudiant en urbanisme. S’apprêtant à intégrer un master en sciences des sols et de l’eau, Olivier a vu dans cette expérience l'occasion de s'ouvrir à d’autres disciplines. "Mes cours de licence en sciences de la Terre étaient axés autour de ma discipline : volcanologie, chimie, hydrologie, physique… J’avais envie de voir comment des personnes d’autres domaines abordaient ce sujet. C’était une façon de me préparer à la vie active, où l’on travaille avec des professionnels d'horizons variés."

Olivier a été très intéressé par la collaboration avec Caroline et Arnaud, les deux jeunes designers.
"Leur compétence en dessin nous a été utile. Ils arrivent à mettre en images nos idées de façon simple et nous aident à les rendre compréhensibles aux autres membres du groupe. Ils ont réussi à nous fédérer et à nous faire aller plus loin dans nos réflexions."

Pensez design

C’est justement les principes et l'approche pluridisciplinaire du design (1) qui inspirent de plus en plus d’établissements. Ceux-ci effectuent des rapprochements afin d’organiser des parcours en commun ou de réunir leurs compétences. Dernier partenariat en date, l'EM Lyon Business School et Centrale Lyon, qui ont lancé le MSc in Innovation, Design, Entrepreneurship & Arts (MSc Idea), visant à former, en 2 ans, des managers de l’innovation.

De même, la nouvelle Web School Factory du groupe Studialis regroupe 3 établissements dont les points forts sont : le design (Strate College), le e-business (pôle ESG, écoles de commerce postbac) et les technologies numériques (HETIC). Les études, en 5 ans, se déroulent dans un campus-cluster, qui assure aux élèves une proximité avec les entreprises.

Confrontez-vous à d’autres points de vue

Pionnier de cette tendance, le projet Artem à Nancy est né dès 1999. Il réunit sur un même campus – en construction – une école d’ingénieurs (les Mines), une école de commerce (ICN Business School, école de management) et une école d’art, l’ENSA (École nationale supérieure d'art) de Nancy. Tous les vendredis, les étudiants peuvent participer à l'un des 24 ateliers Artem proposés par l'un des 3 établissements : des futurs ingénieurs ou des managers réfléchissent, par exemple au sein de l'école d’art, aux thèmes de l’édition électronique, des nouvelles formes d'exposition ou des relations entre création et travail. "La confrontation des points de vue remet en question des modèles souvent un peu figés et obsolètes", analyse Christian Debize, le directeur de l’ENSA. "Sur la question du risque, les ingénieurs vont ainsi réfléchir en termes de prévention quand les artistes vont l'envisager comme un levier de la création, pour avancer dans leur travail."

(1) Le "design thinking" adapte les principes du design à la conduite d’un projet à travers une approche pluridisciplinaire et qui tient compte des usages.


À LIRE AUSSI DANS NOTRE ENQUÊTE "VOS ÉTUDES DEMAIN ? CE QUI VOUS ATTEND"


fleche-rougePréparez-vous à apprendre autrement
fleche-rouge Vos compétences extrascolaires à l'honneur !
fleche-rouge Fini les cours passifs !
fleche-rouge Les FacLabs, pour tester, bidouiller, partager
fleche-rouge Vos études demain : avec les MOOC, formez-vous 24 heures sur 24
fleche-rouge Les "serious games", pour apprendre en jouant
fleche-rouge Vos envies d'entrepreneur encouragées
fleche-rouge Toujours plus d'alternance
fleche-rouge
Passage obligé à l'étranger


À consulter aussi :

L'ÉCOLE DU FUTUR : LES NOUVEAUX OUTILS DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

- Unishared : la prise de notes collaborative initiée à l'ESCP Europe
- Boîtiers réponses : la physique interactive à l'UPMC
- MOOC : Centrale Nantes et Télécom Bretagne à la pointe du e-learning
- Les étudiants des Mines de Saint-Étienne font cours eux-mêmes
- Un contrat pédagogique pour lutter contre l'absentéisme à l'EM Strasbourg
- Le tableau blanc interactif en test à Grenoble École de management

À LIRE AUSSI SUR EDUCPROS

- France université numérique : Geneviève Fioraso dévoile son plan
- Des nouvelles de la planète MOOC : journal d'une e-apprenante en gestion de projet
- Morgan Magnin (Centrale Nantes) : "Les MOOC permettent d'attirer les meilleurs étudiants étrangers"

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !