Vos études demain : vos compétences extrascolaires à l'honneur !

Par Mathieu Oui avec la rédaction, publié le 22 Octobre 2013
5 min

Bonne nouvelle pour les élèves médiocres : le temps de leur réussite est arrivé ! Plus besoin d'être premier de la classe ou de n'avoir jamais redoublé pour espérer réussir ses études et s'insérer sur le marché de l'emploi. En effet, si vous excellez dans des activités extrascolaires, si vous participez au journal du lycée, si vous êtes engagé dans une association ou chef de l'équipe de football, sachez que ces compétences intéressent les établissements d'enseignement supérieur et les futurs employeurs.

Signe de cette nouvelle tendance : l'école 42, lancée à la rentrée 2013 par le patron de Free, Xavier Niel, recrute des futurs professionnels de l'informatique sans aucun diplôme à l'entrée. Seule condition : avoir entre 18 et 30 ans.

Nouvelles technologies - PRES Bourgogne-Franche Comté // © DR

L’importance du savoir-être. Apprendre à jongler, faire une pyramide humaine, jouer avec un diabolo… les écoles Talent Campus, organisées par le PRES Bourgogne Franche-Comté, se servent de l'expression corporelle pour développer l’écoute et la confiance en l’autre. Elles réunissent des publics variés : lycéens, étudiants, demandeurs d’emploi, salariés // (© Talent Campus - Université de Bourgogne).

Soyez créatif

"Nos promotions doivent refléter la diversité de la société française en comprenant, par exemple, un jeune qui a arrêté ses études après le baccalauréat et monté sa start-up ou un autre qui a roulé un peu sa bosse à l’étranger et souhaite reprendre des études", explique Mireille Lefébure, responsable de l’opération Talent Days organisée par France Business School.

"Détecter des talents plutôt que sélectionner uniquement des têtes bien pleines", c'est le slogan de cette nouvelle école issue du regroupement de cinq écoles de commerce (Amiens, Brest, Clermont, Poitiers, Tours). Ce nouvel établissement a entièrement revu son mode de sélection, à travers des Talent Days. Ces journées d'évaluation remplacent les concours d'entrée classiques marqués par une succession d’épreuves. Au programme : test de raisonnement en ligne, oral d'anglais sous forme de débat avec un autre étudiant, mises en situation par groupes de 6 permettant d’évaluer la créativité du candidat et ses qualités entrepreneuriales. Exemple de situation proposée : "Une anomalie survient sur votre dernier produit, quelles actions allez-vous mettre en place pour la réguler ?" Au fil de la session, des événements extérieurs (publication d’une étude sur la dangerosité du produit, rendez-vous avec le directeur commercial) viennent faire évoluer la situation. La journée se termine par un entretien individuel permettant de faire le bilan des résultats du candidat aux différentes épreuves et d’évoquer son dossier personnel.

"Les concours d'entrée aux écoles sont très académiques et le poids de matières comme les mathématiques peut pénaliser des candidats qui vont s'autocensurer, explique Benoît Anger, directeur de la communication de l’école. Cette nouvelle évaluation permet de valoriser d’autres aptitudes telles que la mobilité intellectuelle et la personnalité du candidat, et au final de diversifier nos recrutements." Et Mireille Lefébure, la responsable de l’opération, de compléter : "Notre ambition est de recruter dès la première rentrée 10 % de profils atypiques."

Prenez confiance en vous

Dans le même esprit, les écoles Talent Campus du PRES Bourgogne Franche-Comté (photo) [1] visent à développer les compétences sociales et comportementales des étudiants : estime de soi, concentration, créativité, communication, esprit d’équipe. Pendant 10 jours, en juillet dernier, lycéens, étudiants, doctorants et autres professionnels se sont ainsi réunis dans les locaux de l’université de Bourgogne, à Besançon (25), pour apprendre à parler d’eux-mêmes et gérer leurs émotions. Encadrés par des coachs ou des troupes de théâtre, les participants ont travaillé sur la confiance en soi, la prise de parole en public, la communication… "Très demandées par les recruteurs, ces compétences sont souvent absentes des cursus universitaires, souligne Étienne Galmiche, directeur délégué du projet. Or, à compétences égales, une personne qui sait mobiliser ses aptitudes sociales va être plus efficace au travail ou s’insérera plus facilement sur le marché."

(1) Ce pôle de recherche et d’enseignement supérieur regroupe les universités et les grandes écoles de ces deux régions.


À LIRE AUSSI DANS NOTRE ENQUÊTE "VOS ÉTUDES DEMAIN ? CE QUI VOUS ATTEND"


fleche-rougePréparez-vous à apprendre autrement
fleche-rouge Des cursus forcément pluridisciplinaires
fleche-rouge Fini les cours passifs !
fleche-rouge Les FacLabs, pour tester, bidouiller, partager
fleche-rouge Vos études demain : avec les MOOC, formez-vous 24 heures sur 24
fleche-rouge Les "serious games", pour apprendre en jouant
fleche-rouge Vos envies d'entrepreneur encouragées
fleche-rouge Toujours plus d'alternance
fleche-rouge
Passage obligé à l'étranger


À consulter aussi :

L'ÉCOLE DU FUTUR : LES NOUVEAUX OUTILS DE L'ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR

- Unishared : la prise de notes collaborative initiée à l'ESCP Europe
- Boîtiers réponses : la physique interactive à l'UPMC
- MOOC : Centrale Nantes et Télécom Bretagne à la pointe du e-learning
- Les étudiants des Mines de Saint-Étienne font cours eux-mêmes
- Un contrat pédagogique pour lutter contre l'absentéisme à l'EM Strasbourg
- Le tableau blanc interactif en test à Grenoble École de management

À LIRE AUSSI SUR EDUCPROS

- France université numérique : Geneviève Fioraso dévoile son plan
- Des nouvelles de la planète MOOC : journal d'une e-apprenante en gestion de projet
- Morgan Magnin (Centrale Nantes) : "Les MOOC permettent d'attirer les meilleurs étudiants étrangers"

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !