Tout savoir sur le master informatique

Par l'Etudiant, publié le 18 Janvier 2022
6 min

Vous voulez en savoir davantage sur le master informatique ? Comment y accéder ? Quel parcours choisir ? Qu’y apprend-on ? Que faire après ? Si vous lisez ces lignes c’est que les systèmes d’information et réseaux, les logiciels et la programmation vous passionnent et que vous avez déjà acquis un premier diplôme dans ce domaine. L’Etudiant vous donne les informations essentielles pour choisir votre master informatique en toute connaissance de cause.

Quels diplômes permettent d’accéder au master informatique ?

Le master informatique est accessible à toute personne diplômée d’un bac+3, principalement en provenance de licences générales universitaires. Les mentions les plus courantes sont :

  • la mention informatique (assortie de différents parcours : micro-informatique et machines embarquées, administration de systèmes en réseaux, conception et développement d’applications…).
  • la mention mathématiques qui dispense des parcours en L3 associant les mathématiques et l’informatique.
  • et la mention MIAGE (méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises).

Après un bac+2, on peut également rejoindre une licence professionnelle comme celles intitulées métiers de l’informatique : conception, développement et test de logiciels ; MéRIT (métiers des réseaux informatiques et télécommunications).

D’autres sont passés par un BUT spécialités informatique, réseaux et télécommunications ou encore STID (statistique et informatique décisionnelle),

Ces parcours ou diplômes ont déjà donné à votre cursus une tendance particulière et vous permettront de choisir un master informatique encore plus pointu.

Lire aussi

Quel parcours choisir à l’université pour son master informatique ?

Un master informatique, oui mais lequel ? Il convient de se déterminer pour une mention à l’entrée du master 1. Les parcours interviennent le plus souvent en master 2. Suivant la mention, ils sont différents. Voici un petit panorama des mentions et des parcours qui sont associés selon les universités aux masters en informatique.

  • Master informatique (exemples de parcours : intelligence artificielle ; cybersécurité ; génie logiciel ; vision et machine intelligente…)
  • Master informatique des organisations (exemples de parcours : Web ; données et systèmes connectés ; logiciels sûrs…)
  • Master MIAGE (exemples de parcours : méthodes informatiques appliquées à la gestion des entreprises).
  • Master bio-informatique (exemples de parcours : biologie informatique ; ingénierie bio informatique ; du génome aux écosystèmes…)
  • Master mathématiques et informatique appliquées aux SHS-MIASHS (exemples de parcours : méthodes quantitatives et modélisation pour l'entreprise ; informatique et cognition ; business et data analyst…) ;
  • Master Informatique et ingénierie des systèmes complexes (exemples de parcours : électronique des systèmes intelligents ; signal et télécommunication ; data science & machine learning…)

Lire aussi

Un master informatique en formation initiale ou en alternance : quelles différences ?

Quels sont les atouts de l’apprentissage ? Est-ce fait pour moi ? Est-ce plus facile de suivre une formation en alternance ou en initial ?

Contrairement à une idée reçue, l’alternance n’est pas plus facile qu’une formation inititale. Il faut de la maturité pour assumer la double casquette d’étudiant et de salarié en entreprise. Cela signifie, entre autres, que vous faites le même programme que vos camarades en formation initiale… mais en deux fois moins de temps puisque vous êtes une partie du temps en entreprise !

Néanmoins, les avantages sont nombreux : l’étudiant se familiarise tout de suite avec le monde de l’entreprise, il signe un contrat et reçoit un salaire. Il peut appliquer dans l’entreprise les cours suivis en formation et il acquiert une expérience favorisant une insertion professionnelle rapide. L’alternance s’adresse aux personnes qui ont envie d’une partie très concrète dans leur cursus alors que la formation initiale sera plus adaptée aux étudiants à l’aise avec plus de théorie.

Qu’étudie-t-on en master informatique ?

La première année du master informatique (ou M1) est souvent un tronc commun qui s’appuie sur des matières générales et transversales. Tout en suivant des cours généraux en anglais, en techniques d’expression et communication ou en conduite et gestion de projets, les étudiants se familiarisent avec l’administration réseaux, le développement d’applications web, les algorithmes, la programmation.

En formation initiale, un stage entre 2 et 5 mois vient clore la première année avec parfois un mémoire professionnel à rédiger en rapport avec le stage.

La deuxième année est celle de la spécialisation. Les matières enseignées sont liées à cette spécialité. En fin de M2, un stage de fin d’études de 3 à 6 mois est également obligatoire.

Quels sont les débouchés du master informatique ?

Tous les secteurs de l’économie sont en forte demande d’informaticiens de haut niveau et les diplômés ont souvent plusieurs offres d’embauches dès la fin de leur cursus. Ils s’intègrent dans tous les domaines, de la santé aux assurances, en passant par les télécommunications et réseaux, la finance, l’armée, l’automobile, l’aéronautique, la fonction publique, etc.

On les retrouve à des postes d’architecte des systèmes d'information, d’architecte réseaux, d’ingénieur.e cybersécurité, d’ingénieur.e IoT, de data scientist, d’enseignant.e, d’ingénieur.e Devops, d’ingénieur.e en robotique ou en réalité virtuelle, de géomaticien.ne, pour ne citer que quelques exemples.

Lire aussi

Que faire après un master informatique ?

Vous vous projetez déjà au-delà des 5 ans d’études et vous vous demandez ce qu’il est possible de tenter après un master en informatique ?

Plusieurs options s’offrent à vous ! D’abord passer l’agrégation d’informatique, ce nouveau diplôme dont la première session aura lieu cette année, en 2022. 20 places ont été ouvertes pour accueillir les premiers diplômés. Sachez que l’ENS (école normale supérieure) offre depuis l’an dernier une préparation à l’agrégation d’informatique et sélectionne ses étudiants sur dossier.

Vous pouvez également vous présenter aux épreuves du CAPES Numérique et Sciences Informatiques, créé en 2019 pour accompagner la nouvelle spécialité du même nom au lycée.

Enfin, la majorité des étudiants des masters en informatique, lorsqu’ils poursuivent leurs études, le font en doctorat pour obtenir un bac+8.

Les doctorats sont de deux types :

  • le doctorat classique qui se clôt par l’obtention d’une thèse
  • le doctorat avec un dispositif Cifre* pendant lequel l’étudiant, lors des trois années, effectue une mission de recherche en alternance en entreprise pour travailler sur un projet de R&D que souhaite développer l’entreprise. Ce dernier dispositif permet souvent d’être embauché une fois le diplôme obtenu, ou d’acquérir au minimum trois ans d’expérience professionnelle, ce qui facilite une future embauche.

*Cifre : conventions industrielles de formation par la recherche.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !