1. Un salon des grandes écoles pour quoi faire ?
Témoignage

Un salon des grandes écoles pour quoi faire ?

Envoyer cet article à un ami
Timothée, venu avec Claire, sa mère, au salon des grandes écoles, désire intégrer une école de commerce postbac. // © Pauline Bluteau
Timothée, venu avec Claire, sa mère, au salon des grandes écoles, désire intégrer une école de commerce postbac. // © Pauline Bluteau

EN DIRECT DU SALON DES GRANDES ÉCOLES. Rencontrer les étudiants, repérer les différents établissements, récolter des informations… Lucas, Timothée, Sarah, Evina, Brandon et Raphaël nous racontent ce qu’ils attendent du salon des grandes écoles qui se tient tout le week-end, porte de la Villette à Paris.

À peine arrivés au salon des grandes écoles, porte de la Villette à Paris, les lycéens, prospectus en main, commencent par prendre connaissance des stands. "On regarde ce qui serait susceptible de nous intéresser, commente Brandon, 17 ans. Par exemple, je cherche des écoles d’ingénieurs spécialisées dans l’aéronautique. Je pense aller sur chaque stand pour en savoir plus."

Si certains sont venus accompagnés de leurs parents, d’autres ont préféré venir entre amis. Mais tous ont le même objectif en tête : obtenir des réponses à leurs questions.

Lire aussi : Un salon, enjeu clé pour les écoles…et les étudiants

L’orientation, ça se prépare

À 17 ans, Sarah sait déjà qu’elle veut travailler dans le commerce de luxe. "Après le bac, je pense m’orienter vers un DUT ou un BTS avant d’intégrer une école de commerce, explique la lycéenne, en bac STMG dans la région parisienne. Le salon est l’occasion de prendre des infos et de savoir quelle formation est la plus adaptée."

Des élèves de première sont aussi présents, curieux de connaître les attentes des grandes écoles à la suite de la réforme du lycée. "Mes trois spécialités sont assez banales : maths, physique-chimie et SVT mais pour entrer en école d’ingénieurs, j’aimerais savoir laquelle je dois abandonner en terminale", explique Evina, 16 ans, originaire de Guyane.

Lire aussi : Lycée : quelles spécialités choisir pour entrer en école d'ingénieurs postbac

Parcoursup déjà en tête

Autre sujet d’inquiétude : la sélection des candidats sur Parcoursup. Nombre de places dans chaque formation, critères de sélection, vœux possibles… Les lycéens commencent à s’interroger. "Les profs nous demandent déjà vers quoi on veut s’orienter parce qu’on doit faire nos vœux en janvier donc il faut se renseigner le plus tôt possible", admet Sarah.

Quant à Timothée, le lycéen veut mettre toutes les chances de son côté pour intégrer une école de commerce postbac. L’élève de terminale ES à La Rochelle veut en savoir plus sur les stages de préparation au concours Accès, qu’il aimerait intégrer aux vacances de la Toussaint. "Chez moi, nous n’avons pas accès à toutes ces informations, c’est donc important que je vienne m’informer dès le mois d’octobre à Paris."

Lire aussi : Ce qui change sur Parcoursup en 2020

Faire le plein de conseils

Les lycéens sont unanimes, le salon des grandes écoles est aussi un bon moyen d’obtenir de précieux conseils pour la suite de leurs études. Raphaël en terminale S à Paris s’interroge sur les matières les plus importantes en écoles d’ingénieurs. "Cela va me permettre de savoir ce que je dois travailler en priorité cette année", assure le jeune homme.

"Moi, je veux savoir quelles sont les formations qui proposent des semestres à l’étranger en école d’ingénieurs et quelles en sont les modalités, c’est un critère important pour moi", estime Evina.

Rendez-vous sur les salons de l'Etudiant pour rencontrer les établissements

De son côté, Lucas, en terminale ES en région parisienne, est plus pragmatique. "Ce sont les débouchés et le prix des écoles de commerce qui m’intéressent en premier."

Ce qui n’est pas le cas de Timothée : "Pour moi, l’important c’est aussi de connaître le point de vue des étudiants sur leur méthode de travail et la vie sur le campus, avoue-t-il. Et puis s’ils peuvent me donner quelques astuces pour le concours, je suis preneur !"