Reconfinement : les cours passent à distance dans les universités, sauf les TP

Par Amélie Petitdemange, publié le 29 Octobre 2020 - Mis à jour le 06 Novembre 2020
3 min

Les universités ont basculé leurs cours à distance dès le vendredi 30 octobre. Pendant le nouveau confinement, seuls certains TP (travaux pratiques) se déroulent en présentiel, à 50% de leur capacité d'accueil.

Un deuxième confinement est entré en vigueur dans la nuit du jeudi 29 au vendredi 30 octobre et "jusqu’au 1er décembre minimum", a annoncé, le président de la République, Emmanuel Macron, mercredi 28 octobre. Par conséquent, pour toute période concernée, les universités donnent leurs cours à distance.

Lire aussi

Tous les CM (cours magistraux) et TD (travaux dirigés) ont basculé en ligne. Seuls certains TP (travaux pratiques) font exception, a précisé le Premier ministre Jean Castex le jeudi 29 octobre à l'Assemblée nationale. Ils pourront être maintenus "dans des conditions spécifiques".

TP nécessitant un matériel spécifique

Les travaux pratiques concernés sont ceux "nécessitant un matériel spécifique, par exemple les manipulations en biologie ou les gestes professionnels en santé", détaille le ministère de l'Enseignement supérieur. C'est aussi le cas en physique, en chimie, ou encore pour les enseignements sportifs.

Ces exceptions sont fixées par le recteur de région académique, sur demande du chef d'établissement. L'Université Paris-Saclay, par exemple, a obtenu une dérogation pour les TP de préparation de l'agrégation de SVT. À l'université de Cergy-Pontoise, toutes les formations expérimentales ont des TP en présentiel. "Cela ne concerne pas toute une formation, mais certains cours. Les cours théoriques de physique seront par exemple à distance et les manipulations sur place", explique Cédric Picot, qui donne des TP de biologie à l'université de Cergy.

Limiter l'accueil de moitié

"Dans ces cas particuliers, l'accueil est assuré à 50% de la capacité d'accueil théorique", précise le ministère. À l'université de Cergy, les salles de 80m2 accueillent une dizaine d'étudiants. "Certains enseignements se travaillent en binôme. Une des solutions, c'est de faire venir un seul étudiant pendant que son binôme suit en ligne, puis on échange le lendemain", explique Cédric Picot.

Les autres normes sanitaires sont celles appliquées avant le confinement : gels hydroalcoolique à disposition, aération et port du masque permanent.

Articles les plus lus

A la Une supérieur

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !