1. Supérieur
  2. VTE : jeune et entrepreneur, pourquoi ça « matche » ?
Partenariat

VTE : jeune et entrepreneur, pourquoi ça « matche » ?

Envoyer cet article à un ami
 // © VTE
// © VTE

Que vous soyez en alternance ou jeune diplômé(e), le Volontariat Territorial en Entreprise, dit VTE, est fait pour vous. Véritable tremplin vers l’emploi, ce programme valorise aussi bien les recrues que les employeurs. Retour d’expérience chez Yapuka où ça matche entre Valérie et Quentin !

Porté par Bpifrance depuis mai 2019, le Volontariat Territorial en Entreprise a le vent en poupe. Avec sa formule gagnant-gagnant proposée via une plateforme web dédiée, ce programme permet en effet aux étudiants en alternance (à partir du niveau bac+2) ou récemment diplômés d’études supérieures d’accéder à des postes à responsabilités.

Une aubaine pour les dirigeants de PME et ETI, toujours en quête de jeunes talents. À Paris, c’est le cas de Yapuka, une société spécialiste de la préparation à l’oral dotée d’un réseau de plus d’une centaine de coachs aux profils complémentaires répartis sur toute la France.

Cofondatrice de Yapuka en 2017, Valérie Falala bénéficie d’une riche expérience dans des groupes internationaux. En plein développement, son entreprise cherchait une jeune recrue. Séduite par les possibilités du VTE, elle n’a pas hésité à franchir le pas. « J’en ai eu connaissance l’année dernière, confie-t-elle. Cela correspondait totalement à nos valeurs en termes de partage. »

Adaptabilité et créativité

Depuis janvier, Quentin Fenouillot, 28 ans, a rejoint la société alors composée de quatre salariés. Embauché en CDI, il n’est pas déçu. « J’ai postulé, car l’activité de Yapuka m’a tout de suite parlé », explique le jeune homme diplômé en 2019 d’un master en alternance effectué à Rennes Business School. « C’est une entreprise dynamique qui me donne la possibilité de prendre des initiatives. »

Le point fort de Quentin ? Son adaptabilité. « Il a su très vite s’intégrer et se mettre au service de notre vision et de notre façon de travailler, rebondit Valérie. Il propose de nouveaux process et il est très créatif, ce qui est précieux. Il a un vrai savoir-faire et savoir-être. »

Ravi de ses missions et de la proximité avec les dirigeantes de Yapuka, Quentin développe actuellement de nouveaux partenariats avec des écoles « pour poursuivre notre action sur l’employabilité des étudiants et la relation avec les entreprises », affirme le jeune homme, bien décidé à acquérir de nouvelles compétences.