1. Le brevet 2016, une formalité ? Le point de vue des collégiens
Témoignage

Le brevet 2016, une formalité ? Le point de vue des collégiens

Envoyer cet article à un ami
À sept jours des épreuves du brevet, les collégiens ont encore le nez dans leurs fiches de révisions. // © plainpicture/Caiaimages/Sam Edwards
À sept jours des épreuves du brevet, les collégiens ont encore le nez dans leurs fiches de révisions. // © plainpicture/Caiaimages/Sam Edwards

Le brevet ne conditionne pas votre passage en seconde, mais, pour certains, l'enjeu de ce premier examen national n'en est pas moindre. État d'esprit, méthodes de travail, mention visée... de futurs candidats témoignent.

À l'approche des épreuves du DNB (diplôme national du brevet), les collégiens sont-ils stressés ? Bien préparés ? Encore la tête dans les révisions ? Ont-ils une matière "bête noire" ? Plusieurs élèves de troisième livrent leur état d'esprit. 

"Ce sont les maths que j'appréhende le plus" (Louison, 14 ans)

Plutôt stressée ou confiante ? Louison, élève à Meudon (92) n'est "pas du tout stressée" à une semaine du brevet. "J'ai l'impression que c'est encore dans longtemps", souligne-t-elle. Si la collégienne est détendue, c'est aussi que "tout le monde dit que c'est facile, que ce n'est pas très utile, à la différence du baccalauréat ou des partiels", explique-t-elle. 

Quelle méthode de révisions ? Des fiches, des fiches et encore des fiches ! "Je commence par l'histoire, puis la géographie et l'éducation morale et civique. En français, je vais regarder les œuvres que nous avons étudiées et leurs auteurs, puis revoir des règles de grammaire et d'orthographe. En mathématiques, je vais refaire les exercices de cette année", détaille Louison. Surtout que cette dernière matière lui inspire plus de crainte que les autres. "En histoire-géo, il suffit d'apprendre et en français, on a un texte. En revanche, en maths, j'ai plus peur car je ne sais pas à quoi m'attendre et je ne suis pas très bonne", regrette-t-elle. 

La moyenne ou la mention ? "Une amie m'a dit qu'avec ma moyenne je n'aurais pas de problème pour avoir l'examen", se réjouit Louison. Elle espère aussi décrocher une mention, même si ce n'est "pas un objectif en soi". 

Sur twitter, les élèves de 3e sont en majorité confiants, même si certains n'ont pas encore ouvert la page révision, selon notre sondage express.

null

"La liste de tout ce qu'il faut savoir est impressionnante" (Garance, 15 ans)

Plutôt stressée ou confiante ? Garance, 15 ans, est, elle, plutôt stressée à quelques jours des épreuves en raison "de la pression des parents et des profs". "La liste de tout ce qu'il faut savoir est impressionnante. J'ai peur de ne pas tout maîtriser d'ici la semaine prochaine. Je ne suis pas très rassurée", confie-t-elle. Pour la collégienne, "c'est important d'avoir son brevet : c'est toujours un plus à mettre sur son CV".
Quelle méthode de révisions ? Garance a commencé à faire des fiches deux semaines avant l'examen, matière par matière. "Je prends un cahier et je raccourcis tous les cours de l'année. Je commence par l'histoire parce que c'est là où j'ai le plus de mal. Je n'ai pas forcément tout appris pendant l'année", explique-t-elle. La jeune fille se donne jusqu'à la fin du week-end pour réaliser ses fiches qu'elle compte relire quatre jours avant le brevet. "Après, j'arrête de réviser ! Ça ne sert plus à grand chose juste avant les épreuves", estime Garance, qui a prévu de sortir avec ses amis pour se changer les idées. 
La moyenne ou la mention ? "Je ne sais pas trop. Mes parents veulent que j'aie une mention, mais la moyenne, c'est déjà pas mal", juge Garance. "On verra bien !" Vendredi, après les dernières épreuves, son collège organise une fête avec tous les élèves de troisième. "Un bon moyen de marquer la fin du brevet" et de l'année", note la jeune fille.

"Je révise pour me rassurer, c'est important de l'avoir" (Laura, 15 ans)

Plutôt stressée ou confiante ? Laura est un "peu stressée" et mise sur les révisions "pour se rassurer". "J'ai peur de ne pas savoir répondre aux questions, surtout en histoire où il y a énormément de dates à retenir", témoigne l'élève. 
Quelle méthode de révisions ? Laura révise avec ses amies. "On se fait des fiches qu'on se partage. Chacune fait un sujet, ça permet d'aller plus vite", relate-t-elle. Les collégiennes s'exercent également ensemble sur Internet et avec des annales. "On s'aide lorsque l'une d'entre nous n'arrive pas à répondre." Laura espère terminer ses fiches en fin de semaine pour pouvoir refaire un ou deux sujets blancs ensuite. Et deux jours avant les épreuves, ce sera relâche. Au programme : des sorties entre amies. 
La moyenne ou la mention ? "J'ai calculé qu'avec mon 9 de moyenne il me reste 90 points à obtenir pour réussir le brevet", détaille Laura, qui serait "bien contente de l'avoir". "C'est important, c'est comme si on préparait déjà le bac, on sait si on a compris des choses, si on a le niveau. Après toutes mes révisions je serai déçue si je ne réussis pas."

"Ça ne sert pas à grand chose d'avoir son brevet" (Astrid, 14 ans et demi)

Plutôt stressée ou confiante ? Astrid est "confiante" à l'approche de l'examen. "Le brevet, c'est dans une semaine, j'ai encore le temps de me préparer et ce n'est pas très difficile de l'avoir", explique-t-elle . "En arrivant en troisième, j'étais très stressée à l'idée de passer le brevet à la fin de l'année. Tout le monde me disait que c'était important. Maintenant que je sais qu'il n'est pas obligatoire pour passer en seconde, je suis beaucoup moins stressée. Ca ne sert pas à grand chose de l'avoir, même si c'est bien de le réussir", juge la jeune fille, scolarisée à Paris. 

Quelle méthode de révisions ? Astrid a commencé ses révisions en début de semaine et compte "continuer jusqu'à la veille du brevet". "Tout dépend de la vitesse à laquelle j'avance." Elle s'est constitué un programme et fait des fiches par chapitre. Elle se sert également d'Internet pour s'exercer pour l'épreuve de mathématiques, la matière qu'elle redoute le plus. 

La moyenne ou la mention ? Astrid qui vise la mention bien "par fierté" n'a pas cherché à calculer sa future note au brevet. "Des amis ont comptabilisé le nombre de points qui leur manquent, mais je ne sais pas comment on fait. On verra bien !" La jeune fille a déjà prévu de quoi fêter la fin des épreuves. "J'ai mes billets pour le festival Solidays", les 24 et 25 juin, se réjouit-elle.

Toutes les dates du brevet 2016

À la sortie des épreuves du brevet 2016, découvrez nos corrigés