1. Examens
  2. Brevet 2020
  3. Brevet 2017 : avez-vous réussi les épreuves d'histoire-géo et de français ?
Reportage

Brevet 2017 : avez-vous réussi les épreuves d'histoire-géo et de français ?

Envoyer cet article à un ami
Devant le collège Jacques-Decour (Paris IXe), entre les épreuves du vendredi 30 juin 2017. // © Myriam Attaf
Devant le collège Jacques-Decour (Paris IXe), entre les épreuves du vendredi 30 juin 2017. // © Myriam Attaf

Les collégiens de France ont passé vendredi 29 juin les épreuves de français et d’histoire–géographie de l’édition 2017 du brevet. Appréhension, confiance, soulagement… l’Etudiant est parti à la rencontre de collégiens parisiens entre les deux demi-journées d'épreuves.

"Archi facile", "Tranquille", "Franchement simple"…  Les collégiens étaient confiants et soulagés à la sortie de leurs épreuves de français et d’histoire-géographie. Les élèves ont du plancher sur un sujet consacré aux aires urbaines françaises en géographie, et à l’indépendance des anciens pays colonisés en histoire. En français, une analyse d'un texte extrait du roman "Les vraies richesses" de Jean Giono, était au rendez-vous.

Français versus histoire-géo

Mohamed, quinze ans, pense s’en être mieux sorti en histoire qu’en français : "Le français, c’était dur. Il fallait analyser un texte sur lequel on avait des questions. On devait aussi étudier une image et j’ai eu plus de mal avec ça."

Benjamin, élève au collège Massillon dans le IVe arrondissement de Paris, a lui aussi eu plus de difficultés en français. En cause, des consignes qu’il n’a pas trouvé très claires : "J’ai eu du mal à comprendre les questions, ça m’a posé quelques problèmes". Malgré tout, le jeune homme pense obtenir une mention au brevet.

Lire aussi : Brevet 2017 : tous les corrigés des épreuves en vidéo

D’autres, au contraire, ont préféré le français à l'histoire-géo. C’est le cas de Léopold, quinze ans, étudiant au collège Charlemagne : "Le français était plus simple. On devait faire une dissertation en histoire-géo et je ne connaissais pas du tout le sujet."

Des épreuves faciles

Cependant, tous sont unanimes : les épreuves étaient simples. Lilly s’est renseignée auprès de son grand frère qui a passé le brevet il y a trois ans : "Je m’attendais à ce que ce soit simple. Je n’ai pas eu de questions compliquées. Surtout l’histoire qui était assez facile puisque que c’était tout ce qu’il y avait dans le programme."

Même chose pour Meriem, plutôt surprise par le niveau des épreuves : "J’ai trouvé les épreuves plus simples que celles du brevet blanc."

Des épreuves faciles qui n’ont pas demandé des révisions intenses : "Je n’ai pas du tout révisé. J’ai juste relu mon cours sur l’indépendance des pays colonisés hier.  Je n’étais préparée à aucun autre sujet", admet Camille.

Joséphine non plus n’a pas ressenti le besoin de bûcher : "J’avais révisé mais pas tant que ça et c’est hyper bien tombé parce qu’en français, on avait qu’une analyse de texte, c’était facile."

Résultats d'ici le 12 juillet.

Consulter tous les résultats du brevet 2017

Pour aller plus loin : Brevet 2017 : le sujet corrigé de français en vidéo / Brevet 2017 : le sujet corrigé d'histoire-géographie et EMC en vidéo