1. Brevet 2018 : que se passe-t-il si je rate l'examen ?
Décryptage

Brevet 2018 : que se passe-t-il si je rate l'examen ?

Envoyer cet article à un ami
Le brevet vous a échappé cette année... Après le coup de blues, remobilisez-vous, il est possible de le tenter en candidat libre à la rentrée prochaine. // © iStockphoto
Le brevet vous a échappé cette année... Après le coup de blues, remobilisez-vous, il est possible de le tenter en candidat libre à la rentrée prochaine. // © iStockphoto

Des résultats insuffisants pendant votre année de troisième, des épreuves finales qui s’annoncent difficiles... Et si vous n’étiez pas reçu au DNB (diplôme national du brevet), devriez-vous redoubler ? Pourriez-vous le repasser ? L’Etudiant répond à vos questions.

Vous n'avez pas obtenu votre brevet ? Pas de panique ! Cet examen n'est pas un sésame pour le lycée et une seconde chance vous est offerte de le conquérir en candidat libre. Comme le résume François Soulard, professeur de maths en collège dans l'académie de Lyon : "Avec cet examen, les élèves ont tout à gagner et pas grand chose à perdre".

Pas nécessaire pour passer en seconde…

Vous n'avez pas obligation de décrocher votre brevet pour intégrer le lycée. "Le brevet et le passage en seconde sont deux choses totalement indépendantes", explique François Soulard. Si le conseil de classe a prononcé votre passage en seconde générale et technologique ou professionnelle, le principal ne pourra pas revenir sur sa décision au prétexte que vous ne l'avez pas obtenu. 
À l'inverse, ce n'est pas parce que vous avez été reçu au brevet que les portes du lycée s'ouvriront automatiquement à vous. Si le conseil de classe s'est prononcé pour votre redoublement, le fait que vous soyez titulaire du DNB ne changera rien à sa décision.
Lire aussi : Les nouveautés de l'affectation en seconde

… mais impératif pour présenter certains concours !

Si le DNB n'est pas indispensable, il n'est pas inutile pour autant. "Il permet de valoriser le parcours des élèves qui s'accrochent. Cela montre leur investissement et leur sérieux notamment lorsqu'ils tentent d'intégrer certaines formations professionnelles", note le professeur de maths.
Il serait donc bien dommage de ne pas tenter l'examen à nouveau. D'autant que pour certains concours de la fonction publique, le brevet est exigé. Ainsi, si vous souhaitez travailler à la mairie de votre ville ou aux douanes, le DNB est une condition préalable à l'inscription aux concours (consultez la liste des concours de la fonction publique ouverts au DNB).

Et si vous retentiez votre chance en candidat libre ? 

Une bonne option : repasser l'examen en candidat libre. Vous plancherez alors sur les quatre épreuves écrites communes à tous les candidats (français, mathématiques, histoire-géographie et EMC, sciences) ainsi qu'une épreuve écrite de langues vivantes. Pour cette dernière, c'est à vous de choisir celle sur laquelle vous souhaitez composer lors de votre inscription, au sein de la liste établie par votre académie. 
Lire aussi : Brevet 2018 : quelles épreuves au programme ?
Si vous êtes décidé, contactez à la rentrée (jusqu'à décembre) la division des concours et examens de votre rectorat ou de votre direction d'académie, ou encore, si vous dépendez des académies de Paris et de Versailles, le SIEC (Service interacadémique des examens et concours).
Quelles chances de réussite au DNB ?

En 2017, 719.900 collégiens ont décroché leur examen soit 89 % des candidats. 26 % ont obtenu une mention très bien. Le taux de réussite est plus élevé dans la série générale (89,8 %) que dans la série professionelle (79,7 %). En outre, les filles réussissent mieux que les garçons : 92.1 % de réussite pour elles contre 85 % pour eux.

BREVET 2018 : DÉCOUVREZ SI VOUS AVEZ RÉUSSI LE JOUR J

- Les corrigés du brevet 2018 dès le jour des épreuves

- Reçu ou pas ? Mention ou pas ? Les résultats du brevet 2018 sur letudiant.fr