1. Objectif brevet : réussir ses fiches de révision en 5 leçons
Coaching

Objectif brevet : réussir ses fiches de révision en 5 leçons

Envoyer cet article à un ami
Vous pouvez rédiger des fiches pour toutes les matières. // © iStockphoto
Vous pouvez rédiger des fiches pour toutes les matières. // © iStockphoto

À en juger à l’épaisseur des classeurs d’histoire-géographie, de maths et de français, vous n’avez pas chômé cette année… Comment tout retenir ? Pour vous aider à mémoriser vos cours, rien ne vaut les fiches. Voici 5 conseils pour les réussir à tous les coups.

Bien lire le cours

"Avant de commencer à rédiger une fiche, lisez l'intégralité du chapitre que vous souhaitez synthétiser en vous contentant de surligner ce qui vous semble important et en veillant à bien tout comprendre. "Tous les ans, généralement au moment du retour des vacances de printemps, je vois arriver à la fin de mon cours, des élèves qui me demandent des explications sur des chapitres vus en début d'année. C'est le signe qu'ils ont commencé leurs révisions", s'amuse Marie-Noëlle Baquet, professeure d'histoire-géographie au collège Jean-Moulin à Chaville (92). "Il ne faut surtout pas commencer une fiche avant d'avoir lu tout le chapitre, sinon comment savoir ce qui est important ?", prévient, Marie Derme, professeure de français au collège Balzac à Albi (81).
 

Dégager l'essentiel

"Une bonne fiche doit être complète sans toutefois être trop détaillée", insiste l'enseignante. Autrement dit, il ne s'agit pas de réécrire l'intégralité du cours ni, à l'inverse, de se contenter de ne reprendre que le plan. Pour aider ses élèves à dégager l'essentiel de l'accessoire, Marie-Noëlle Baquet conseille de lire le cours plusieurs fois et de noter ce qu'ils ont retenu, "ce n'est que dans un deuxième temps, qu'ils complètent la fiche mais cette fois avec le cours à côté d'eux", précise-t-elle.

Votre fiche doit comporter : les objectifs du chapitre, le plan, les idées principales (une ou deux maximum par paragraphe), les définitions à connaître par cœur ainsi qu'un exemple ou illustration. Le tout exprimé avec vos propres mots (à l'exception bien sûr des définitions). Inutile de recopier des phrases compliquées que vous aurez le plus grand mal à mémoriser. 
  

Toutes vos fiches sur le même modèle

Quel support pour la fiche ? Une feuille A4 ou une fiche bristol ? Il n'y a pas de bonne ou de mauvaise réponse. Tout dépend de votre organisation. "La seule chose, c'est que toutes les fiches doivent être conçues sur le même modèle !", précise Marie-Noëlle Baquet. Juliette, en 3e dans un collège parisien a choisi sans hésitation des fiches cartonnées qu'elle numérote et range dans un classeur, "c'est plus résistant, je les trimballe partout, jusque dans mon lit", témoigne la jeune fille.

Pour rédiger vos fiches, privilégiez un style précis et concis, voire même télégraphique. Exit, les articles et tous les mots qui ne sont pas indispensables à la compréhension. Utilisez sans modération abréviations et symboles !

N'hésitez pas également à utiliser de la couleur. Le vert par exemple pour le plan, le rouge pour tout ce qui est à retenir par cœur (définitions et théorèmes), le bleu pour les idées et le noir pour les exemples.

"Une fiche réussie est une fiche propre et lisible, insiste Marie Derme. C'est beaucoup plus difficile d'apprendre quelque chose qui est mal présenté ou pas clair".

Une fiche, c'est personnel

Faites vos propres fiches. "Aucune fiche, même très bien faite, conçue par un éditeur ou un copain ne peut remplacer celle que l'élève aura rédigé lui-même, insiste Samuel Lortin, professeur de français au collège Liberté de Chevilly-Larue (94). Au moment où il fait sa fiche, l'élève doit s'assurer qu'il a bien compris le cours et surtout se l'approprier, c'est pour ça que rédiger une fiche est forcément un travail personnel."

Placer ses fiches aux endroits "stratégiques"

La fiche de révision n'est pas réservée aux leçons ; vous pouvez, sur le même principe, faire des fiches de vocabulaire et de synonymes en français, de repères chronologiques en histoire-géographie ou de théorèmes...

Enfin, dernier conseil : faire des fiches, c'est bien, mais encore faut-il les apprendre. Ne les rangez pas au fond d'un tiroir, au contraire, faites en sorte qu'elles soient facilement accessibles. Au moment de réviser son brevet, Louise, actuellement en première, se souvient d'avoir "tapissé sa salle de bains" de ses fiches d'histoire. "Je les lisais en prenant ma douche, en me brossant les dents et ça marchait", s'amuse-t-elle, bien décidée à renouveler l'expérience au moment du bac.