1. Comment j’ai décroché mon CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques : de la lecture chaque jour
Témoignage

Comment j’ai décroché mon CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques : de la lecture chaque jour

Envoyer cet article à un ami
Buhadri, 19 ans : "j'ai préparé les épreuves pratiques en répétant les gestes." // © Photo fournie par le témoin
Buhadri, 19 ans : "j'ai préparé les épreuves pratiques en répétant les gestes." // © Photo fournie par le témoin

Arrivé en 2012 de Gambie, Buhadri a appris très vite le français et passé avec brio le CAP préparation et réalisation d’ouvrages électriques au lycée professionnel d'électrotechnique Marcel-Deprez à Paris. Sa méthode ? Être attentif en classe et revoir les cours tous les soirs. Aujourd’hui, il poursuit en première du bac pro ELEEC (électrotechnique, énergie, équipements communicants).

À son arrivée en France, en 2012, Buhadri, 19 ans, passe 1 an dans une classe spéciale pour élèves allophones (dont la langue maternelle n'est pas le français) au lycée d'Alembert à Paris. Au cours de cette année, il effectue plusieurs stages et choisit de se tourner vers un métier manuel. "J'avais besoin d'apprendre un métier et l'électricité me plaisait." Au cours de ses 2 ans de CAP, il a ouvert un livre ou un cahier chaque jour. C'est son secret pour réussir.

Comment j'ai révisé pendant l'année

"J'avais plusieurs méthodes et je pense que c'est l'ensemble qui a marché. Je me suis créé un emploi du temps spécial. Je terminais les cours à 16 h 30. Je rentrais, je me reposais un peu, je goûtais et à 19 h je révisais les cours de la journée pendant 1 heure, 1 heure et demie. Ensuite, j'attaquais les devoirs pour le lendemain. J'essayais et j'essaie encore de lire le plus possible pour améliorer mon français, surtout les romans policiers. Je fais ça tous les jours, même le week-end et surtout le dimanche soir."

"Le lundi était un jour important puisque je devais revoir les cours de la semaine passée pour bien démarrer la suivante. Au bout du compte, ces révisions n'ont jamais cessé. Enfin, je crois que la meilleure chose c'est d'être attentif en classe. Les explications sont indispensables. Nous devons respecter et écouter les enseignants. Ils sont là pour nous !"

Comment j'ai préparé les épreuves

"Comme pour le reste, j'ai préparé les épreuves pratiques en répétant les gestes. C'est précis, l'électricité. Il faut être soigneux et ne pas procéder dans le désordre. J'ai revu les étapes, point par point, plusieurs fois. C'est encore la répétition qui aide le mieux à rendre automatiques des gestes professionnels. Il faut avoir la motivation de l'objectif, savoir pourquoi on travaille. Un coach sportif m'a dit : "N'attends pas la motivation, crée-la." Il ne faut pas arriver la veille de l'examen pour travailler, mais donner de soi tous les jours. Quand l'examen arrive, on est prêt."

Comment j'ai surmonté mes difficultés

"Je n'hésitais pas à poser des questions aux professeurs pendant le cours. Ensuite, je répétais et je relisais jusqu'à ce que tout soit très clair dans ma tête."

Les pièges à éviter

"Attendre d'être à quelques jours ou – pire ! – la veille de l'examen pour s'y mettre !"

Les épreuves du CAP préparation et réalisation d'ouvrages électriques
Unités professionnelles
- Communication technique : ponctuelle et en CCF, écrite (3 heures).
- Réalisation : ponctuelle et en CCF (9 heures).
- Prévention, santé et environnement.

Unités d'enseignement général
- Français et histoire-géographie.
- Mathématiques et sciences.
- Éducation physique et sportive.
- Langue vivante étrangère (facultative).