1. Témoignage : Eliot, étudiant à l'IESEG, a réussi le concours Accès

Témoignage : Eliot, étudiant à l'IESEG, a réussi le concours Accès

Envoyer cet article à un ami

Le concours Accès rassemble 3 écoles postbac issues du réseau des universités catholiques. Elles préparent les étudiants à un diplôme bac +5, revêtu du grade de master.

En terminale S, Eliot, 18 ans, a choisi de passer le concours Accès : il a été admis dans les trois écoles, et décroché une mention AB au bac. Aujourd’hui en première année à l’IESEG, à Lille, il nous raconte son concours.

Elève terminale S, option physique-chimie, Eliot, 18 ans, a révisé son concours pendant une bonne partie de l’année. Il a hésité à suivre un stage de préparation d’une semaine dans une prépa privée, comme certains de ses camarades. Et a finalement opté pour un prof particulier.

"J’ai pris 15 heures de cours, on travaillait avec les annales sur Internet. Elles sont très utiles car finalement, tous les exercices se ressemblent un peu. Et entre les séances, je reprenais ce que je n’avais pas compris. On travaillait un peu toutes les matières, sauf la note de synthèse. Pour cette épreuve, j’ai regardé les annales mais je n’ai pas pris le temps d’en faire", raconte-t-il.


Des écrits "impressionnants"


Le jour des épreuves, il est arrivé bien armé. "Les écrits étaient impressionnants. On était 3.500 au parc des expositions ! Mais finalement tout le monde était concentré, je m’étais bien préparé et le concours était bien organisé donc ca s’est bien passé". Eliot a tout de même trouvé l’épreuve de mathématiques "plus difficile" que les annales.

Concernant la note de synthèse, Eliot n’était pas préparé mais considère que l’épreuve n’est "finalement pas si compliquée, le tout est de finir dans les temps, beaucoup n’ont pas réussi à terminer".

Le point faible d’Eliot : les langues. "L’épreuve d’anglais était compliquée mais je m’y attendais. Les annales m’ont permis de cibler les fautes récurrentes et de les éviter". Stratégiquement, il a décidé de passer l’épreuve facultative de seconde langue, en allemand, et récolte deux points : "C’est toujours ça de gagné !". Eliot ayant passé le concours en 2011, il n’a pas passé l’épreuve d’ouverture culturelle.


Les oraux : un très bon accueil


Au moment des oraux, Eliot a été très bien accueilli dans les trois écoles. Au-delà des épreuves, les oraux lui ont permis de visiter les campus et de discuter avec des étudiants, ce qui l’a ensuite aidé à choisir son école.

Concernant les épreuves, les entretiens individuels des trois écoles se sont bien passés. "J’étais bien préparé, il y a beaucoup d’informations sur les sites des écoles. On nous conseille de nous préparer à propos de nos projets, de nos points forts et de nos points faibles. C’était l’épreuve que j’attendais le plus et l’interaction entre le jury et moi a vraiment été ce qui m'a semblé le plus sympa dans ce concours".

En anglais, Eliot a su pallier ses faiblesses : "J’ai fait attention à la structure de mes exposés et je me suis appuyé sur le jury. Si je manquais de vocabulaire sur un sujet, il m’orientait vers un autre thème". Finalement, Eliot a eu la moyenne aux trois oraux d’anglais !

Eliot appréhendait l’entretien collectif de l’ESSCA : "Notre groupe a globalement bien fonctionné. On était d’abord assez lents, en faisant des constats sans apporter de solutions, mais on a réussi à se recadrer nous-mêmes. Il ne faut pas hésiter à prendre la parole et même parfois à couper la paroles aux autres s’il le faut". Il recommande de faire attention au temps car dans son cas, le jury les a coupés à la fin.

Résultat des courses : Eliot a été reçu dans les trois écoles. Son dernier conseil pour les oraux ? "Être soi-même! Tout le monde le dit, mais c’est vrai !"





Sommaire du dossier
Retour au dossier Le profil des candidats au concours Accès Quelle est la vraie sélectivité du concours Accès ? Comment augmenter ses chances de réussite au concours Accès au moment de l’inscription ? Les épreuves détaillées du concours Accès et celles qui font la différence Bien se préparer au concours Accès pendant l’année de terminale Le budget à prévoir pour passer le concours Accès Le calendrier du concours Accès 2018 Témoignage : Eliot, étudiant à l'IESEG, a réussi le concours Accès