1. Examens
  2. Concours école de commerce
  3. Les admissions parallèles en grandes écoles : comment entrer dans une école de commerce
  4. Othmane : "Contrairement à ce que l’on dit, les admis sur titre sont bien accueillis"

Othmane : "Contrairement à ce que l’on dit, les admis sur titre sont bien accueillis"

Envoyer cet article à un ami

Aujourd'hui, la majorité des diplômés des grandes écoles de commerce a emprunté la voie d'admission sur titre, aussi appelée admission parallèle. Ils ont un bac+2/3 et passent des concours qualifiés de plus "faciles", parce que tous les profils sont acceptés. Vue d'ensemble sur les 40 grandes écoles de commerce qui les accueillent.

Othmane, 21 ans, est en 2e année à Sup de Co Reims après avoir obtenu un DUT techniques de commercialisation.

Othmane a intégré un IUT (institut universitaire de technologie) techniques de commercialisation à Sceaux (92) après un bac ES sans mention. Il obtient son diplôme "sans trop forcer", avec une moyenne entre 11 et 12/20, avant de tenter les concours d’admissions parallèles des écoles de commerce.
 

Le concours

Pour réviser, Othmane s’est basé avant tout sur des manuels de préparation aux épreuves, qu’il a défrichés le soir et le week-end. "J’ai tout misé sur les tests de logique [le test Tage 2]. Ce sont des exercices stéréotypés. Il faut être rapide et méthodique. Ça se prépare", explique-t-il.

Pour les langues, il n’a pas trop eu à s’en faire. "Je suis bilingue en arabe, très à l’aise en anglais, et j’ai un bon niveau en espagnol." Avec tout ça, Othmane réussit à être admissible "dans quasiment toutes les écoles des concours Passerelle 1, SKEMA et Tremplin 1". Il opte finalement pour Sup de Co Reims (51), une des meilleures écoles du concours Tremplin.
 

L’intégration

La vie associative intense de Sup de Co Reims facilite largement l’intégration des nouveaux étudiants. "L’idée selon laquelle les admis sur titre seraient mal accueillis est fausse", assure-t-il. Avec les élèves de prépa, Othmane n’a pas senti de rivalité ou de condescendance. "Au contraire, ceux qui sont passés par une prépa ne peuvent s’empêcher de dire : on aurait pu faire comme eux !"
 

Son conseil

Othmane se demande aujourd’hui s’il n’aurait pas dû, après son DUT, poursuivre en 3e année de licence à l’université, et intégrer une école de commerce directement en 2e année, via les concours Passerelle 2 et Tremplin 2. Une stratégie qui permet d’ajouter un diplôme de licence sur son CV… et d’économiser 1 an de frais de scolarité en ESC !
 

Pour aller plus loin : Chat : "Quelle grande école de commerce pour moi ?" / Admissions parallèles : entrer dans une grande école sans passer par la prépa

Sommaire du dossier
Retour au dossier 40 grandes écoles de commerce qui accueillent des BTS, des DUT et des licences Mathilde : " Je me suis surtout concentrée sur les langues " Othmane : "Contrairement à ce que l’on dit, les admis sur titre sont bien accueillis" Mandy : "Les épreuves orales sont les plus difficiles"