1. Concours de l’enseignement 2010 : 6 candidats témoignent
Témoignage

Concours de l’enseignement 2010 : 6 candidats témoignent

Envoyer cet article à un ami

Les nouveaux profs de la rentrée 2010 seront les derniers à avoir passé les concours avant que tout ne change. Pour la première fois, ils se retrouveront devant des élèves sans être passés par l’année de formation post-concours à l’IUFM. De leur côté, les recalés aux concours s’inscriront en M2 et repasseront, avant la fin de l’année, de nouvelles épreuves. A quelques jours des résultats d'admission, comment ces étudiants imaginent leur avenir chamboulé par la réforme de la formation et du recrutement des enseignants ? Rencontre avec six d’entre eux…

Après un parcours atypique, Marine, détentrice d’une licence pro en marketing, est à 23 ans admissible au CRPE (Concours de recrutement de professeur des écoles).

Marine"L’envie de devenir prof m’a toujours trottée dans la tête. Après mon bac, je me suis inscrite en fac d’anglais, j’ai pris un appartement, et… je n’ai pas fait grand chose. L’année suivante je suis inscrite en BTS communication, je l’ai eu, puis j’ai continué dans une licence pro en marketing. N’ayant pu m’inscrire à l’IUFM, j’ai tenté ensuite de préparer le concours via le CNED. Et puis, la réforme a été annoncée et j’ai appris qu’il me faudrait un master pour devenir enseignante. Alors, j’ai tout laissé tomber pour travailler comme hôtesse de caisse pendant un an, dans l’idée de me ré-inscrire l’année suivante à l’université, éventuellement dans un master de marketing. Parce qu’avec ma licence, je ne savais pas si je pourrais continuer des études dans un master pour devenir prof.

Le concours, je l’ai quand même passé sans avoir révisé juste pour voir à quoi ressemblaient les épreuves. Peu de surprise : je l'ai raté. Et cette année, la réforme ayant été finalement repoussée d’une année, j’ai intégré l’IUFM et j’ai consacré beaucoup du temps à la préparation du concours. Je suis admissible et j’espère que je vais être reçue car sinon, financièrement, ça risque d’être compliqué. Je n’aurai plus droit à une bourse l’an prochain. Si je dois continuer en M2, il faudra que je recommence à travailler.

Si je suis reçue, ce sera un peu l’aventure… J’espère que l’on aura une formation parce qu’à l’IUFM, j’ai juste suivi 2 semaines de stages dans le primaire dont une d’observation. En pratique, j’ai juste animé quelques séances d’une heure dans un CE2. Et j’ai aussi passé une journée dans une école maternelle pour voir ce que c’était, à ma demande, par l’intermédiaire d’une amie maîtresse d’école".

Dernière minute (juillet 2010) : Marine est 2ème sur liste complémentaire, elle espère être appelée quand même !
Sommaire du dossier
Christopher, admissible au CRPE : "Je préférerais débuter dans le métier plutôt que de rempiler sur un M2" Sandrine, admissible au CRPE : "Si j’échoue une 4e fois, il me faudra recommencer à zéro et décrocher un master" Anthony, admissible au CRPE : " Si je suis reçu, je ne sais pas du tout comment ça va se passer l’an prochain " Damien, admissible au CAPES : "Si j'échoue, je préfère refaire un an d'IUFM que de retenter en candidat libre, surtout qu'on ne connaît pas encore le programme." Dimitri, non-admissible au CAPES : " J’espère obtenir une équivalence avec le M1 sinon, je devrais continuer mes études encore 2 ans"