1. Fonction publique : l’indétrônable culture générale

Fonction publique : l’indétrônable culture générale

Envoyer cet article à un ami

Passer les concours de la fonction publique sans préparation, c’est risqué. Certaines épreuves telles la dissertation et la note de synthèse, ou matières comme le droit et les finances publiques, ne s’improvisent pas… mais s’apprivoisent.

Même si les épreuves se réforment, la culture générale ne disparaît pas totalement des sujets, et pour certains concours, comme ceux de la fonction publique hospitalière par exemple, elle reste encore très présente. Pour l’acquérir, les filières universitaires classiques (droit, histoire, éco, socio…) restent le cursus idéal. La "culture gé" doit ensuite être complétée, soit au cours du cursus, soit après, par des acquis incontournables pour tout étudiant désirant intégrer la fonction publique. Parmi ceux-ci : la maîtrise de la langue française, la connaissance du fonctionnement des institutions ou encore le suivi au jour le jour de l’actualité (dans tous les domaines : économie, social, culture, sport…). Certains étudiants potassent les annales des concours, accessibles en ligne.

Au-delà des IPAG et des CPAG, ces connaissances peuvent aussi s’acquérir au sein de prépas privées qui proposent souvent des sessions intensives ou à distance, via le CNED (Centre national d’éducation à distance) par exemple. Tous ces organismes ou instituts assurent des galops d’essai aux différentes épreuves, dont les incontournables dissertations et notes de synthèse. Pour devenir fonctionnaire, mieux vaut avoir l’esprit de synthèse et savoir rédiger clairement. Des techniques rédactionnelles à la portée de tous à condition de s’entraîner sans relâche.

Céline Manceau
Sommaire du dossier
Retour au dossier Fonction publique : l’indétrônable culture générale Présenter son CV... après l'admissibilité au concours ! "Pour réussir la note de synthèse, il faut s’entraîner à la prise de notes, à la lecture rapide…"