Les concours communs : le concours des Mines

Par Sylvie Lecherbonnier, publié le 19 Janvier 2018
2 min

Les titulaires d’une L2, d’un DUT ou d’un BTS ont accès à la plupart des écoles d’ingénieurs, qui diversifient ainsi les profils au sein de leurs promotions.

Les trois IMT d'Albi, d’Alès, et de Douai organisent conjointement leur recrutement pour les admissions sur titre : les titulaires d'un diplôme français ou étranger de niveau licence 3 ou d'un DUT (à Alès et à l'IMT Lille Douai uniquement) peuvent être accueillis en première année – domaines acceptés : chimie, biologie, biochimie (sauf à Douai), informatique, mathématiques et informatique, mathématiques et physique, EEA (électronique, électrotechnique, automatique), mécanique-génie mécanique-génie civil, matériaux, physique, sciences et techniques pour l'ingénieur –, tandis que ceux ayant validé une première année de cycle master ou pouvant justifier d'un titre ou niveau universitaire équivalent dans certaines spécialités scientifiques ou techniques peuvent entrer en deuxième année.

La sélection repose sur un examen du dossier, suivi, pour les candidats admissibles, d’un oral d'anglais de 15 minutes et d’un entretien de motivation de 25 minutes devant un jury.

À la session 2018, 40 places sont ouvertes en première année, et 15 en deuxième année.  En 2017, 139 étudiants se sont portés candidats à l’entrée en première année de cycle ingénieur, 10 en deuxième.

Les frais d'inscription s'élèvent à 76 € quel que soit le nombre d'écoles choisies. Gratuit pour les boursiers.

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter le secrétariat du concours commun des Écoles des mines par téléphone au 04 66 78 50 98 ou par mail à l'adresse : concours-commun@mines-ales.fr.