1. Les concours communs polytechniques
Décryptage

Les concours communs polytechniques

Envoyer cet article à un ami

Via les grands concours – l'X (Polytechnique), Mines-Ponts, Centrale-Supélec, les concours communs polytechniques, e3a, TPE/EIVP –, vous avez accès à la quasi-totalité des écoles d’ingénieurs. Au total, ces concours cumulent plus de 10.000 places.

Les CCP (concours communs polytechniques, à ne pas confondre avec les concours de l'École polytechnique) sont au nombre de quatre pour la filière MP, la filière PC (deux concours : PC-physique et PC-chimie) et la filière PSI.

Ces concours CCP fédèrent 34 écoles dans diverses spécialités de l'industrie et des services (chimie, physique, électronique, informatique, mécanique, automobile, aéronautique…), auxquelles s’ajoutent 29 écoles (ou réseau d'écoles, pour Polytech) en banque de notes.

En 2017, près de 25.000 candidats se sont inscrits à ce concours. En 2018, 3.368 places sont ouvertes. Les inscriptions se font du 10 décembre 2017 au 12 janvier 2018 sur le site des CCP.

Les épreuves des concours communs polytechniques

Tous les élèves sont confrontés à des épreuves quasi identiques, avec des sujets et des coefficients qui diffèrent selon la prépa.

Pour l'admissibilité

L'écrit comprend pour tous une épreuve de maths (4 heures), une épreuve de physique (4 heures), une épreuve de français-philosophie (un résumé de texte ou une dissertation de 4 heures sur l'un des thèmes au programme des CPGE scientifiques : “Le monde des passions” et “Servitude et soumission”, en 2017) et une épreuve de langue vivante (3 heures), qui peut être doublée d'une deuxième épreuve facultative de langue (1 heure – obligatoire à l'EEIGM Nancy). Les langues autorisées sont l'allemand, l'anglais, l'arabe, l'espagnol, l'italien, le portugais et le russe.

Vous passez également, pour les élèves de PC, une épreuve de modélisation de systèmes physiques ou chimiques, et une de chimie ; pour les élèves de MP, une seconde épreuve de mathématiques, un examen d'informatique ou de sciences industrielles et une épreuve de physique-chimie ; et pour les élèves de PSI, une épreuve de sciences industrielles, une d'informatique et un examen de modélisation et ingénierie numériques. À noter : en PSI, l'épreuve de physique est mixée à de la chimie.

Pour l'admission

À l'oral, les candidats sont évalués en maths, physique-chimie (l'un ou l'autre en PC), langue vivante A (la même qu'à l'écrit), TIPE (travaux d'initiative personne encadrés) et sciences industrielles de l'ingénieur en PSI. En PC, un TP complète la série d'examens. Si l'interrogation orale porte sur la physique, le TP s'appuiera sur la chimie, et inversement.

À l'École de l'air, dans toutes les filières, les candidats passent également un entretien, une épreuve de langue anglaise et une épreuve sportive.

Pour les écoles qui recrutent en banque d'épreuves des CCP, les candidats passent des épreuves spécifiques (par exemple une deuxième langue obligatoire, un entretien de motivation…). Les coefficients appliqués aux épreuves communes varient selon les établissements.

Le nombre de places et le taux de sélection en 2017

Prépa

Nombre de candidats inscrits

Nombre de places

Nombre d'entrants

MP

7.152

1.153

1.086

PC chimie

4.702

611

554

PC physique

4.847

608

599

PSI

5.393

849

830

Frais de candidature

Les frais de dossier communs, quel que soit le nombre de concours présentés, s'élèvent à 180 € en 2018 (les boursiers en sont exonérés).

Pour les écoles faisant partie de la banque d'épreuves des CCP, il faut payer des frais de dossier supplémentaires allant de 20 à 85 € selon les établissements (de 0 à 26 € pour les boursiers).

Pour en savoir plus, consultez le site des concours communs polytechniques.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Les concours de l’X La banque Mines-Ponts Les concours communs polytechniques Le concours e3a Le concours TPE (travaux publics de l'État)/ EIVP