1. Le concours Centrale-Supélec filière TSI
Décryptage

Le concours CentraleSupélec filière TSI

Envoyer cet article à un ami

Le concours CentraleSupélec filière TSI est différent du concours CentraleSupélec mis en place pour les filières MP, PC et PSI, ne serait-ce que parce qu'il regroupe un nombre beaucoup plus important d'écoles.

En effet, ce concours ouvre les portes de 35 écoles :

- les 8 écoles du concours CentraleSupélec (CentraleSupélec, école centrale de Lyon, école centrale de Lille, école centrale de Nantes, école centrale de Marseille, école centrale de Casablanca, Institut d'optique graduate school, UTT),
- les 9 écoles du concours Mines-Ponts (École des ponts ParisTech, ISAE-SUPAERO Toulouse, ENSTA ParisTech, Télécom ParisTech, Mines-ParisTech, Mines Nancy, Mines Saint-Étienne, IMT Atlantique et Polytechnique),
- 4 écoles affiliées à Arts et Métiers (Arts et Métiers Paris, ENSEA, ESIEE Amiens, ESIEE Paris),
- 11 écoles du concours Mines-Télécom (ENSG Géomatique, ENSIIE Évry, ENSSAT Lannion, ENSTA BretagneIMT Lille-DouaiIMT Mines AlbiIMT Mines Alès, Mines Saint-Étienne-ISMIN, Télécom Nancy, Télécom Saint-Étienne et Télécom SudParis),
- ESIX Normandie (ex-EIC),
- Sigma Clermont-Ferrand,
- ISMANS.

Le nombre de places au concours Centrale-Supélec filière TSI

Le tableau ci-dessous récapitule le nombre de places offertes en 2018 pour les candidats français au concours Centrale-Supélec, filière TSI. Au total, les 35 écoles recrutent 254 candidats.

École Nombre de places en 2018
Centrale Supélec 17
École centrale de Casablanca 3
École centrale de Lille 5
École centrale de Lyon 5
École centrale de Nantes 10
École centrale de Marseille 5
École des Ponts ParisTech 1
Arts et Métiers ParisTech (ex-ENSAM) 35
ENSEA 10
ENSG Géomatique 1
ENSIIE Évry 5
ENSSAT-Lannion 3
ENSTA Bretagne (civil) 2
ENSTA ParisTech 2
ESIEE Amiens 5
ESIEE Paris 5
ESIX Normandie 40
IMT Atlantique 3
IMT Lille Douai 2
Institut d'optique Graduate School 2
ISAE-SUPAERO 2
ISMANS 40
IMT Mines Albi 2
IMT Mines Alès 2
Mines Nancy 2
Mines ParisTech 2
Mines Saint-Étienne 2
Mines Saint-Étienne (ISMIN) 4
Polytechnique 2
SIGMA Clermont 8
Télécom Nancy 3
Télécom ParisTech 3
Télécom Saint-Étienne 6
Télécom SudParis 5
UTT 10

Des écoles recrutant en sous-groupes

Le concours Centrale-Supélec filière TSI permet en fait à de nombreuses écoles, qui recrutent majoritairement des élèves de MP, PC ou PSI, de venir piocher une poignée de candidats supplémentaires issus de TSI.

Pour simplifier la procédure, certaines de ces écoles se sont rapprochées pour appliquer des coefficients identiques aux différentes épreuves. Ainsi, les écoles du concours Mines-Ponts recrutent conjointement avec Poly­technique, Arts et Métiers ParisTech fédère l'ENSEA et les deux ESIEE...  D'autres écoles appliquent chacune de leur côté leurs propres coefficients.

Les épreuves du concours 

Les épreuves écrites

Le concours Centrale-Supélec comprend huit épreuves écrites d'admissibilité : deux épreuves de maths, deux épreuve de physique-chimie, une épreuve de rédaction, une épreuve de sciences industrielles pour l'ingénieur, une épreuve d'informatique et une épreuve de langue.

Les épreuves orales

Les huit épreuves orales se composent de deux oraux de maths, de deux oraux de physique-chimie, d'un oral de langue dans la même langue que celle choisie à l'écrit (anglais, allemand, arabe, chinois, espagnol, italien, portugais ou russe) qui peut être complété par un deuxième oral facultatif dans une autre langue à choisir parmi une vingtaine, de deux épreuves de travaux pratiques (en physique-chimie, en sciences industrielles pour l'ingénieur­) et d'une épreuve de TIPE.

Ces épreuves sont utilisées par l'ensemble des écoles en dehors des établissements groupés autour de Arts et Métiers ParisTech (qui gèrent ensemble les oraux d'admission), de l'ESIX, SIGMA et de l'ISMANS.

Pour Arts et Métiers ParisTech et les écoles rattachées, les candidats passent une épreuve de TIPE, un oral scientifique, un oral de langue obligatoire et un oral de langue facultatif, ainsi qu'un entretien de motivation.

Les autres établissements mettent en place des épreuves qui leur sont propres, comprenant des oraux de connaissances en langue et en sciences, ainsi qu'un entretien de motivation.

Inscription et frais de sélection

Les pré-inscriptions au concours s'effectuent sur le site commun des grandes écoles d'ingénieurs, SCEI concours, entre le 10 décembre 2017 et le 12 janvier 2018. Les épreuves écrites ont lieu entre le 25 et le 28 avril 2018.

Vous trouverez la brochure d'information sur le site du concours Centrale-Supélec, dans la partie Informations, sous "Concours Centrale-Supélec" : cliquez sur le lien "Notices 2018" puis sur votre filière, TSI.

En 2018, les frais de dossier pour les élèves de profil TSI sont de 110 € pour les écoles du concours Centrale-Supélec, à l'exception de CentraleSupélec qui demande 170 € (gratuit pour les boursiers, sauf à l'UTT où ils doivent s'acquitter de 10 €) ; 310 € pour l’ensemble des écoles du concours Mines-Ponts (gratuit pour les boursiers) ; 111 € pour l’ensemble du concours commun Arts et Métiers ParisTech (gratuit pour les boursiers) ; 185 € pour l’ensemble des écoles du concours Mines-Télécom (gratuit pour les boursiers) ; 50 € pour l’ESIX Normandie (gratuit pour les boursiers) ; 69 € pour Sigma Clermont (23 € pour les boursiers) ; 35 € pour l’ISMANS (15 € pour les boursiers). 

Pour en savoir plus, vous pouvez contacter le service du concours Centrale-Supélec : contact@concours-centrale-supelec.fr ou consulter le site du concours.

L’épreuve de TIPE

Le TIPE, c’est quoi au juste ? L’épreuve de TIPE, pour travaux d’initiative personnelle encadrés, est organisée en commun par le concours CentraleSupélec, les CCP, le CCMP et la banque filière PT. D’autres concours et écoles peuvent l’utiliser.
Comment ça se passe ? Vous devez présenter le travail réalisé durant vos deux années de classe préparatoire (en première année, il s'agit essentiellement d'une préparation méthodologique). L'interrogation dure 30 min et se décompose en deux temps : 15 min de présentation de votre travail et 15 minutes d'échanges avec les examinateurs. Votre TIPE doit respecter un thème national. En 2017-2018, il s'agit de "Milieux : interactions, interfaces, homogénéité, ruptures". 

L'épreuve s'articule en plusieurs phases. Entre le 10 décembre 2017 et le 12 janvier 2018, le candidat saisit, sur le site du SCEI"le titre et les motivations qui l'ont conduit à choisir ce sujet" et justifie de l'ancrage du sujet au thème de l'année. Du 19 janvier au 8 février 2018, la MCOT – mise en cohérence des objectifs du TIPE – saisie en ligne, livre les positionnements thématiques (à choisir parmi la liste en pages 7-9) et mots clés (en français et en anglais), une bibliographie commentée, la problématique retenue, les objectifs du TIPE et la liste des références bibliographiques. Le SCEI propose des exemples de MCOT. Entre le 3 avril et le 14 juin 2018, le candidat doit enregistrer le support de sa présentation orale, qui lui servira à animer l'échange le jour J. Le document (un PDF) ne peut contenir ni animations ni vidéos. Il livrera aussi un résumé du travail engagé en anglais, ainsi que le déroulé de son TIPE. Entre le 14 et le 20 juin 2018, le professeur encadrant valide "les livrables". 

Où ça se passe ? L'épreuve de TIPE se déroule à Paris, entre le 25 juin et le 21 juillet 2018. Si vous optez pour plusieurs concours, vous ne passerez cet examen qu’une seule fois et n’aurez donc qu’une note.
À savoir. Certaines écoles, comme Polytechnique, ne prennent pas en compte le TIPE dans leurs épreuves d’admission. Les candidats travaillent sur un examen oral d’ADS (analyse de documents scientifiques) portant sur la discipline dominante de leur activité TIPE pendant l'année du concours. Plusieurs textes relevant de cette discipline leur sont remis en amont de l’épreuve. Ils ont 2 heures pour préparer un exposé de synthèse de 15 min. L’épreuve se termine par un entretien de 25 minutes avec un examinateur. Il y est question du contenu scientifique du dossier, mais aussi de culture générale. Les sujets des dossiers soumis aux candidats sont choisis sans référence aux thèmes inscrits au programme des activités TIPE des classes préparatoires.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Le concours CentraleSupélec filière TSI Le concours commun polytechnique filière TSI