1. Examens
  2. Concours ingénieurs
  3. Le classement 2013 des écoles d'ingénieurs
  4. Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs les plus féminines
Bancs d’essai

Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs les plus féminines

Envoyer cet article à un ami
Proportion de filles parmi les étudiants à la rentrée 2012 (1)
ENSTBB - IP Bordeaux 84 %
EBI - Cergy-Pontoise 81 %
ONIRIS - Nantes (cursus ENITIAA) 78 %
AgroSup - Dijon (ex-ENESAD) 74 %
Agrocampus Ouest - Rennes (ex-ENSAR)
ESIAB - Brest (ex-ESMISAB)
72 %
Agrocampus Ouest (ex-INSFA+INH)
ENSAIA - INP Lorraine
70 %
ENSAT - INP Toulouse 68 %
AgroParisTech 67 %


(1) Écoles où la part des filles est la plus élevée.


Environ un quart des étudiants inscrits dans une école d’ingénieurs sont des étudiantes. Mais ce chiffre global regroupe des réalités bien différentes, entre des écoles de mécanique (qui rassemblent moins de 20 % de filles), des écoles de chimie (qui en comptent entre 50 et 60 %) et les écoles d’agronomie (qui affichent des taux supérieurs à 65 %).


Gabrielle, 18 ans, entrée en septembre 2012 à l’EBI (Cergy-Pontoise)
Être dans une école majoritairement féminine ne dérange pas Gabrielle. “Il y a une très bonne ambiance, on n’est pas toutes copines, bien sûr, mais il n’y a pas de crêpage de chignons”, confie la jeune fille, en première année à l’EBI. Ce choix d’école a été mûrement réfléchi.
“En première, je pensais m’orienter vers une licence ou un DUT. Mais en terminale, je me suis dit : ‘Pourquoi pas une école d’ingénieurs ?’ J’ai découvert l’EBI à un salon de l’Etudiant. J’ai aussi regardé Polytech Lille pour rester dans ma région, mais les débouchés en agroalimentaire ne me plaisaient pas. Je veux plutôt m’orienter vers la pharmacologie, la cosmétique ou l’environnement.” Avec des notes de 12 à 13 en terminale et un bac S mention bien, la jeune fille aurait pu envisager une CPGE (classe préparatoire aux grandes écoles). Mais, explique-t-elle, elle avait “peur de ne pas être assez bonne pour [s]’en sortir en prépa”. “J’ai hésité à m’inscrire dans la licence renforcée proposée par l’université Lille 1, ajoute-t-elle, mais je redoutais le manque d’encadrement. J’ai pensé que la prépa intégrée proposée par l’EBI était la meilleure solution pour moi.
”Gabrielle ne saurait dire si son parcours est représentatif de celui des autres jeunes femmes en filière scientifique. “Il est vrai qu’en terminale spécialité SVT, nous étions majoritairement des filles, alors qu’en spécialité mathématiques elles devaient être quatre dans la classe… Pour ma part, je n’étais pas à l’aise en maths.” Visiblement, elle n’est pas la seule.


Pour aller plus loin : Classement des écoles d'ingénieurs : comment ils ont choisi leur école / Futurs ingénieurs, misez sur les doubles diplômes

Sommaire du dossier
Retour au dossier 3 bonnes raisons de faire une école d'ingénieurs d'après notre palmarès 2013 Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs qui accueillent le plus de bacs techno Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs les plus ouvertes aux DUT Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs pour les cracks Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs les plus féminines Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs qui vous envoient systématiquement à l’étranger Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs qui délivrent un double diplôme avec une université étrangère Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs les plus généreuses envers leurs boursiers Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs qui favorisent l’alternance Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs à la pédagogie la plus innovante Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs les plus engagées dans le développement durable Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs pour travailler à l’étranger Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs qui mènent le plus à l’énergie Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs qui mènent le plus à l’industrie des transports Classement 2013 : les écoles d'ingénieurs qui mènent le plus au secteur des TIC Palmarès 2013 des écoles d’ingénieurs : notre méthode de classement