1. Un nouveau concours pour les écoles d’ingénieurs
Décryptage

Un nouveau concours pour les écoles d’ingénieurs

Envoyer cet article à un ami

Dès décembre 2015, les deux concours Télécom INT et Écoles des mines disparaissent pour laisser place à un concours unique, baptisé Concours Mines-Télécom. Ce dernier permettra aux candidats d’accéder, dès la rentrée 2016 à 14 écoles d’ingénieurs.

L'emploi du temps des futurs élèves ingénieurs va s'alléger : dès décembre 2015, les concours Télécom INT et Écoles des mines disparaissent pour laisser place à un concours unique baptisé Concours Mines-Télécom. Ce dernier permettra aux candidats de ne passer qu'une seule série d'écrits et d'oraux, pour postuler aux 14 écoles couvertes par le nouveau concours.

Les établissements, déjà très proches du fait de leur appartenance à l'Institut Mines-Télécom (IMT), ont décidé de simplifier leur mode de recrutement, ayant constaté qu'une majorité des candidats se présentaient aux deux concours. Un gain de temps pour les candidats, mais aussi une bonne nouvelle financière : jusqu'à présent, ils devaient débourser 125 € pour accéder au concours des écoles des Mines et autant pour Télécom INT. Si le montant du nouveau concours n'a pas encore été communiqué, il devrait permettre aux candidats de réaliser une économie substantielle.

Une seule série d'écrits et d'oraux

Concrètement, les épreuves écrites du concours Mines-Télécom restent communes à celles du concours Mines-Ponts (CCMP). À noter que les mêmes coefficients seront appliqués par les examinateurs des deux concours.

À l'issue des écrits d'admissibilité, les oraux d'admission seront organisés à Paris et à Evry (91), où des logements seront mis à la disposition des étudiants.
Les candidats admissibles au CCMP pourront accéder à ces mêmes établissements, le concours Mines-Télécom prenant en compte les notes obtenues lors des oraux CCMP.

Les 14 écoles du nouveau concours Mines-Télécom :
ENSTA Bretagne
ENSG Géomatique
ENSIIE
ENSSAT
Mines Albi
Mines Alès
Mines Douai
Mines Nantes
Mines Saint-Étienne (cycle ISMIN)
Télécom Lille
Télécom Nancy
Télécom Physique Strasbourg
Télécom Saint-Étienne
Télécom SudParis.