1. Examens
  2. Concours santé
  3. Médecine : ce qui attend les étudiants aux iECN 2016
Boîte à outils

Médecine : ce qui attend les étudiants aux iECN 2016

Envoyer cet article à un ami
Les étudiants en médecine passeront les ECN sur tablette en 2016 // © Niu Yixin/Featurechina/ROPI-REA
Les étudiants en médecine passeront les ECN sur tablette en 2016 // © Niu Yixin/Featurechina/ROPI-REA

Les étudiants de 6e année de médecine savent désormais comment vont se dérouler les iECN (épreuves classantes nationales informatisées) en 2016. Un arrêté relatif à leur organisation a été publié le 23 juillet 2015 au "Journal Officiel". Détail de cette nouvelle procédure.

Deux temps forts rythment les études de médecine : le concours de fin de PACES (première année commune aux études de santé) et l'ECN (examen classant national), passé en 6e année. En 2016, celui-ci subit un sacré lifting. Premier changement : de l'inscription à la correction, tout sera informatisé. Les épreuves en elles-mêmes se dérouleront sur tablettes numériques labellisées par le directeur général du CNG (Centre national de gestion), qui organise l'examen. Les candidats n'auront plus à se déplacer dans l'un des 7 centres interrégionaux, comme jusqu'à présent. Ils passeront les épreuves dans des espaces adaptés, au sein de leur fac ou d'un centre d'examen proche.

Trois épreuves à passer

Les étudiants plancheront sur trois épreuves de nature différente.

La première épreuve, la plus lourde, sera une épreuve d'analyse divisée en 3 parties, de 3 heures chacune, comptant chacune 6 dossiers cliniques progressifs : soit 18 cas à traiter. Chaque dossier, de même valeur, comportera de 13 à 17 questions à choix multiple. Cette analyse comptera pour 70 % de la note finale.
La deuxième épreuve demandera de répondre à 120 questions isolées à choix multiple, de valeur identique. Elle durera 3 heures et comptera pour 20 % de la note finale.
Enfin, la troisième et dernière épreuve sera une lecture critique de 2 articles scientifiques de même valeur : l'un avec une orientation clinique, l'autre avec une orientation physiopathologique. Chaque lecture critique d'article comportera de 13 à 17 questions à choix multiple. À boucler en 3 heures également. Elle comptera pour 10 % de la note finale.

Deux ECN blancs avant le grand saut

Les QCM (questionnaires à choix multiple), comme en PACES, favorisent la correction automatisée. Ils permettront ainsi d'enlever toute subjectivité "humaine". L'idée est aussi de mieux départager les candidats car, jusqu'ici, tout pouvait se jouer à quelques centaines de points...
Mais comment être sûr qu'un bug technique ne viendra pas perturber les épreuves le jour J ? Près de 9.000 étudiants en médecine vont passer simultanément les iECN... Pour tester le système à grande échelle, deux sessions blanches sont prévues en décembre 2015 et en mars 2016. Pour le CNG, ce sera l'occasion de contrôler la fiabilité du dispositif. Pour les candidats, ce sera aussi l'occasion de se situer les uns par rapport aux autres.

ECN 2015 : un bon cru pour la fac de Nice

Les derniers candidats qui passaient l’ECN sur papier ont obtenu leur rang de classement début juillet 2015. Chaque année, les statistiques du CNG (Centre national de gestion) établis sur ces rangs permettent de comparer, fac par fac, la proportion d’étudiants parmi les 500, 1.000, 2.000 premiers, etc. En 2015, c’est la faculté de Nice qui remporte la mise ! 13 % de ses étudiants se sont placés dans les 500 premiers (ex-aequo avec Montpellier), près d’un sur deux figurait dans les 2.500 premiers (et aura donc accès à quasiment tous les postes) et 74 % se positionnaient dans la première partie du tableau (avant le 4.000e rang). Outre Paris-Descartes et l'UPMC (université Pierre-et-Marie-Curie), traditionnellement "bonnes élèves", 3 autres universités en région s'illustrent en 2015 : Grenoble, Montpellier et Toulouse.
 

Pour aller plus loin : ECN 2015 : le classement des étudiants / Classement des facs de médecine : lesquelles préparent le mieux aux ECN ? / Médecine : les étudiants passeront des iECN ou ECN numériques en 2016 / Étudiants en médecine : découvrez votre futur quotidien dans "Hippocrate"