1. Classement des facs de médecine : celles qui placent leurs candidats aux ECN dans les 3.000 premiers
Bancs d’essai

Classement des facs de médecine : celles qui placent leurs candidats aux ECN dans les 3.000 premiers

Envoyer cet article à un ami

Il n'est pas indispensable de se classer dans les 500 premiers candidats aux ECN (épreuves classantes nationales) pour décrocher un poste d'interne dans la spécialité désirée. Dans le premier tiers du classement environ, quasiment toutes les disciplines sont encore disponibles. Mais quelles facs permettent de se hisser dans ce top 3.000 ?

Pour réaliser notre classement, nous avons utilisé la proportion de candidats aux ECN qui se sont placés dans les 3.000 premiers du classement 2016. Plus le pourcentage est élevé, plus la faculté de médecine a placé ses élèves, proportionnellement à son nombre d'inscrits, dans le premier tiers du classement.

Ces étudiants ont de grandes chances d'obtenir la spécialité de leur choix. En effet, les disciplines les plus prisées ne sont généralement plus disponibles pour les candidats classés au-delà de la 3.000e, voire la 2.000e place, dans certains lieux de formation. Par exemple, en 2015, l'étudiant qui avait pris le dernier poste en ophtalmologie était classé 2.522e.

ECN 2016 : les facs qui ont classé leurs étudiants dans les 3.000 premiers

Plus le taux de candidats est élevé, meilleure est la performance des élèves de la fac, qui sont en effet proportionnellement plus nombreux à avoir atteint les 3.000 premiers rangs. En 2016, c'est ainsi l'université de Paris 11 qui a réussi à classer la plus forte proportion d'élèves (60 %) à ces places.

Candidats classés dans le top 3.000 aux ECN 2016 pour chaque université

Université Taux de candidats classés dans le top 3.000
Paris 11 60,0 %
Paris 5 59,7 %
Grenoble 58,2 %
Paris 6 55,9 %
Toulouse Purpan + Rangueil 53,5 %
Nice 53,1 %
Montpellier 46,9 %
Rennes 45,3 %
Lyon Est 44,8 %
Paris 12 43,2 %
Aix-Marseille 43,2 %
Nantes 41,1 %
Versailles 40,7 %
Lille 39,0 %
Strasbourg 38,5 %
Angers 37,7 %
Tours 36,7 %
Dijon 35,5 %
Paris 7 34,7 %
Bordeaux 34,5 %
Brest 34,3 %
Lyon Sud 31,8 %
Clermont-Ferrand 31,5 %
Limoges 29,6 %
Institut catholique de Lille 29,5 %
Rouen 29,5 %
Nancy 25,7 %
Besançon 25,5 %
Caen 25,3 %
Paris 13 25,2 %
Poitiers 24,8 %
Saint-Étienne 24,2 %
Reims 20,7 %
Amiens 14,4 %

Source : données recensées par le CNCI (Centre national des concours d'internat), l'organisme qui organise les ECNi. Chiffres ECN 2016, France métropolitaine.
PalmarèsRetour à l'intégralité de notre classement des facs de médecine à l'ECN pour trouver la vôtre.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Classement des facs de médecine : sur lesquelles miser pour assurer aux ECN ? Classement des facs de médecine : celles qui trustent les meilleures places aux ECN Classement des facs de médecine : celles qui placent leurs candidats aux ECN dans les 3.000 premiers Classement des facs de médecine : celles qui classent le moins bien leurs étudiants aux ECN Pourquoi les facs de médecine ne se valent pas toutes aux ECN ?