1. Classement des facs de médecine : sur lesquelles miser pour assurer aux ECN ?
Bancs d’essai

Classement des facs de médecine : sur lesquelles miser pour assurer aux ECN ?

Envoyer cet article à un ami
La fac de médecine de Paris-Descartes, centre des Saints-Pères. // © Virginie Bertereau
La fac de médecine de Paris-Descartes, centre des Saints-Pères. // © Virginie Bertereau

Selon le classement qu'ils obtiennent, les étudiants choisissent les uns après les autres leur spécialité – on en compte 30 – et leur ville d'affectation. Par exemple, cardiologie à Montpellier ou gynécologie-obstétrique à Rouen. Le nombre de postes est fixé chaque année par arrêté ministériel.

Des postes plus ou moins vite pourvus

En 2014, 7.860 étudiants ont obtenu un poste d'interne. 96 % des postes offerts par le ministère de la Santé ont été pourvus. Seulement 330 sont restés vacants, dont 215 en médecine générale. Mais il faut savoir qu'environ la moitié des places proposées étaient des places de médecins généralistes. Quelques autres postes n'ont pas trouvé preneurs en médecine du travail, en santé publique, en psychiatrie et – une nouveauté – en biologie médicale.

En revanche, comme les années précédentes, les spécialités médicales et chirurgicales ont été très vite pourvues par les mieux classés. En tête des disciplines les plus prisées : ophtalmologie, dermatologie et cardiologie. Toutes trois n'avaient plus de postes à offrir avant le 3.000e rang. C'est dire l'importance du classement pour les étudiants ! Pour beaucoup, une mobilité géographique est nécessaire pour réaliser leur rêve. En 2014, un peu plus de la moitié des étudiants ont ainsi changé de ville pour suivre leur formation, par obligation ou non.

De quoi être fixé aussi selon vos capacités

Quelles facs préparent le mieux aux ECN ? Quelles sont celles qui vous permettent d'atteindre le haut du tableau ? Celles qui vous assurent quasiment un poste dans toutes les spécialités et toutes les villes ? Celles qui classent le moins bien ? Pour obtenir des réponses à ces questions, consultez nos 3 tableaux pour comparer les facs en fonction de la proportion de candidats classés dans les 500 premiers, puis dans les 3.000 premiers et enfin la part de ceux classés après le 6.000e rang.

Les données sont recensées par le CNCI (Centre national des concours d'internat), un organisme rattaché au ministère de la Santé. Une nuance toutefois : d'une année sur l'autre, par le biais “d'un effet promo”, les classements peuvent plus ou moins évoluer. En 2016, ce sont les universités Paris 5, Paris 6 et Nice qui tirent le mieux leur épingle du jeu.

PalmarèsRetour à l'intégralité de notre classement des facs de médecine aux ECN pour trouver la vôtre.

Sommaire du dossier
Retour au dossier Classement des facs de médecine : sur lesquelles miser pour assurer aux ECN ? Classement des facs de médecine : celles qui trustent les meilleures places aux ECN Classement des facs de médecine : celles qui placent leurs candidats aux ECN dans les 3.000 premiers Classement des facs de médecine : celles qui classent le moins bien leurs étudiants aux ECN Pourquoi les facs de médecine ne se valent pas toutes aux ECN ?