1. Concours Sciences po : intensive ou à l’année, quelle prépa pour moi ?
Coaching

Concours Sciences po : intensive ou à l’année, quelle prépa pour moi ?

Envoyer cet article à un ami
Grâce au programme d'études intégrées, c'est quelque 800 lycéens d'origine modeste qui ont, chaque année, la possibilité de préparer le concours. Et, pour 100 d'entre eux, de le réussir. // © Éric Garault pour L'Étudiant
Grâce au programme d'études intégrées, c'est quelque 800 lycéens d'origine modeste qui ont, chaque année, la possibilité de préparer le concours. Et, pour 100 d'entre eux, de le réussir. // © Éric Garault pour L'Étudiant

Préparer à la fois Sciences po et le bac, c’est possible en théorie. En pratique, la quasi-totalité des reçus se sont fait aider par des organismes spécialisés en la matière. Tour d’horizon des différents types de prépa qui vous sont proposées, pour éventuellement trouver celui qui vous correspondra.

Passer par une prépa permet d'acquérir les bases, méthodologi­ques notamment, pour aborder le concours dans les meilleures dispositions", assure Raphaël Brosse, en troisième année à Sciences po Toulouse. Bien sûr, il n'existe aucune statistique qui permette de mesurer l'impact réel des prépas Sciences po sur la réussite aux concours mais, chaque année, elles font le plein, alors même que les instituts d'études politiques ont modifié progressivement les dates et les épreuves de leurs concours afin de limiter ce qu'ils considèrent comme un business lucratif et inégalitaire.

Les prépas se sont-elles bien adaptées aux nouvelles conditions d'admission dans les IEP ? Pour vous aider à choisir celle qui pourra vous convenir, nous vous présentons un comparatif de cinq types de préparation.


LA PRÉPA EN LIGNE

Pour les coureurs en solitaire


Le candidat à Sciences po peut s'inscrire dans un organisme d'enseignement à distance : le CNED (Centre national d'enseignement à distance), la Documentation française, Tremplin IEP..., et reçoit par Internet, pendant un an, des fiches de cours et de méthodologie, des copies commentées, des exercices et devoirs à faire dans les conditions le plus proches possibles de celles de l'examen. Il peut échanger avec des tuteurs ou avec d'autres étudiants sur un forum de discussion. Le CNED propose en complément des stages intensifs, facultatifs, payants... et sélectifs !

À noter : Tremplin IEP est la seule préparation recommandée et labélisée par le réseau des IEP. "Les IEP du concours commun ont voulu distinguer la prépa la plus en phase avec leurs valeurs. Sa prestation a été jugée de qualité et surtout accessible même aux étudiants modestes", explique Pierre Mathiot, directeur de Sciences po Lille (59).

Picto plus (20X20) // © LetudiantPas de sélection à l'entrée et un bon rapport qualité-prix.
Picto moins // © LetudiantAutonomie et rigueur indispensables.
News - Pictos - TirelireDe 400 à 500 € pour une préparation complète sur un an (il existe des formules par modules).


LE STAGE AU LONG COURS

Pour les adeptes de la course de fond


Durant une année ou un semestre, le candidat à Sciences po se rend chaque samedi ou mercredi après-midi dans un centre de préparation aux concours. Cours d'histoire, de langues, de méthodologie, examens blancs, parfois coaching pour le dossier de candidature (étape cruciale désormais pour Sciences po Paris) sont au programme. Comme le concours se déroule en mars – très tôt dans l'année de terminale –, le stage annuel est souvent proposé dès la première, voire la seconde. Les organismes les plus connus sélectionnent leurs stagiaires sur dossier, lettre ou entretien de motivation.

Picto plus (20X20) // © Letudiant Bonne préparation pour le bac également.
Picto moins // © LetudiantAttention aux temps de transport (il est impératif de privilégier un centre près de chez vous).
News - Pictos - Tirelire De 1.000 à 2.800 € le stage annuel, selon l'organisme (Climax, ISTH, Ipesup-Prépasup, Cours Galien, Greta PrépaPlus, les Francs-Bourgeois, etc.), la période du stage et la classe suivie.


LE STAGE INTENSIF
Pour les sprinteurs


Pendant une semaine ou deux, voire pendant les week-ends qui précèdent les épreuves, le candidat à Sciences po suit des dizaines d'heures de préparation dans un centre spécialisé. Le stage se déroule avant la rentrée scolaire ou pendant les vacances scolaires (Toussaint, Noël, Pâques), en fonction du concours visé. Les stagiaires sont souvent sélectionnés sur dossier, lettre ou entretien de motivation.
Picto plus (20X20) // © Letudiant Les centres de préparation aux concours disposent d'un savoir-faire éprouvé.
Picto moins // © LetudiantC'est la formule la plus chère.
News - Pictos - Tirelire De 600 à 1.300 € les cinq jours, selon l'organisme (Climax, Intégrale, Ipesup-Prépasup, ISTH, Prépa CCC au lycée Jean-Zay à Paris, Cours Galien, AtoutSup, etc.) et le nombre de modules.


LE PROGRAMME D'ÉTUDES INTÉGRÉES

Pour les profils prometteurs


Les IEP membres du concours commun ont monté ensemble le programme PEI (programme d'études intégrées), fer de lance de leur politique de démocratisation. Ce dispositif permet à des lycéens d'origine modeste, en priorité boursiers, de préparer les épreuves du concours commun. Chaque IEP aménage sa politique de démocratisation du recrutement, en partenariat avec les lycées de leur région. Ce sont 800 lycéens du PEI qui tentent leur chance chaque année, et une centaine qui le réussissent. Exactement dans les mêmes proportions que les autres candidats !
Picto plus (20X20) // © LetudiantL'efficacité et un rapport qualité-prix incontestable.
Picto moins // © LetudiantCe dispositif est limité aux lycées partenaires des IEP.
News - Pictos - Tirelire Gratuit.


À L'UNIVERSITÉ
Pour ceux qui visent le rattrapage


Quelques universités permettent à leurs étudiants inscrits en licence 1 (droit, économie, études internationales, géographie, histoire ou langues) de suivre une préparation au concours commun des IEP. C'est le cas des universités de Cergy-Pontoise (95), de Lille 3 ou de Rouen (76). Cette formule est parfois déclinée pour des étudiants plus avancés dans leur cursus (bac+3), qui souhaitent rejoindre un IEP au niveau du master. L'université Versailles-Saint-Quentin-en-Yvelines (78) dispensera un module transversal dont ces étudiants pourront bénéficier.
Picto plus (20X20) // © LetudiantUn dispositif gratuit et une vraie solution de repli en cas d'échec au concours.
Picto moins // © LetudiantIl n'est pas possible de tenter Sciences po Paris après un passage à l'université.
News - Pictos - Tirelire Gratuit.

Concours de Sciences po Paris : une prépa est-elle rentable ?
Date du concours avancée au maximum pendant l'année de terminale, épreuves écrites modifiées, sélection sur dossier privilégiée avec un oral pour tous les candidats... "Les dernières réformes de l'examen d'entrée avaient, entre autres, pour objectif de détourner les candidats d'une préparation coûteuse, rappelle Frédéric Mion, directeur de Sciences po Paris. Le dossier de candidature doit permettre au postulant de se présenter non seulement sur le plan scolaire, mais aussi sur la base d'activités plus personnelles : concours nationaux ou encore internationaux, engagements associatifs, sportifs...
Une sélection à rebours de celle très standardisée induite par les prépas privées."

Coline, en première année à Sciences po Paris, témoigne de ce que la prépa qu'elle a suivie au cours de sa terminale ne lui a pas été d'une grande aide au moment du concours. "Ce fut un énorme moment de stress : vingt minutes de questions assez banales, mais sans rapport avec ma préparation !" Et en ce qui concerne les épreuves écrites (dont 10 à 15 % des candidats sont dispensés grâce à leur dossier de candidature), là encore, la prépa payante n'apporte pas grand-chose, estime Frédéric Mion. "Les disciplines recoupent celles du programme de lycée. Un lycéen assidu et travailleur se trouve dans les meilleures conditions pour réussir. D'ailleurs, ce sont 89 % de nos admis qui obtiennent une mention très bien au baccalauréat."

POUR ALLER PLUS LOIN
À découvrir aux éditions l'Etudiant :
"Préparer l'examen d'entrée à Sciences po : cahier d'exercices", par Éric Cobast.