1. Échec à Sciences po : que faire si j’ai raté le concours ?
Coaching

Échec à Sciences po : que faire si j’ai raté le concours ?

Envoyer cet article à un ami
Sciences po Paris. // © Camille Stromboni
Sciences po Paris. // © Camille Stromboni

Les résultats des concours des IEP sont tombés : vous ne faites pas partie des admis. Que faire si vous ne voulez pas abandonner votre projet de faire des études de sciences politiques ?

Tout d’abord, rassurez-vous : vous faites partie des nombreux candidats qui n’ont pas été retenus ! Un moment difficile à passer, mais gardez le moral, votre vie d’étudiant va quand même commencer. Vous devez rebondir désormais sur votre “plan B”, pour la majorité d’entre vous une classe préparatoire ou l’université. Et si vous rêvez toujours de Sciences po, rien n’est perdu.

Rejoindre un IEP de région

Première option : passer les concours d’entrée en première année des IEP de région, qui ont lieu plus tard. Le concours commun (Aix-en-Provence, Lille, Lyon, Rennes, Saint-Germain-en-Laye, Strasbourg, Toulouse) que vous avez peut-être passé post-bac, est aussi ouvert aux bacs+1. Grenoble dispose également d’un concours d’entrée en première année destiné aux bac+1. Seul Bordeaux ne propose pas aux étudiants ayant 60 ECTS de rejoindre une première année.

Deuxième option : les concours d’entrée en deuxième année dans certains IEP. Si le concours d'entrée en deuxième année des IEP de région a été supprimé dès 2018, les IEP de Lyon et de Strasbourg proposent dorénavant leurs propres voies d'accès. 

Vous pouvez également entrer, sur concours encore, principalement en quatrième année dans les IEP. Les IEP de région réfléchissent actuellement à la mise en place d'un concours commun à ce niveau. 

À lire aussi : Les IEP de région au banc d’essai

Autre voie d’entrée possible : le dispositif mis en place avec la BEL (Banque d’épreuves littéraires). Si vous êtes admissible ou sous-admissible au concours d’entrée des ENS (écoles normales supérieures) via la BEL, après votre khâgne (deuxième année de prépa littéraire), vous pouvez postuler à certains IEP de région (Aix-en-Provence, Lille, Lyon), qui vous exemptent de leur concours d’entrée, en vous faisant passer le plus souvent un simple oral. Attention : cette porte d’entrée ne concerne qu’un tout petit nombre d’admis.

Entrer à Sciences po Paris

Vous ne rêvez que de Paris ? Il faudra effectuer trois années d’études pour tenter le concours d’entrée en quatrième année. Aucun numérus clausus n'est préétabli via la procédure par examen. En 2017, 6 699 candidats se sont inscrits. Le concours demeure très sélectif. 

Que faire pendant les années d’études qui viennent si vous visez toujours Sciences po ? Des cursus proches des matières fondamentales des instituts d’études politiques. Ce qui vous laisse le choix, des langues et lettres aux sciences humaines et sociales, en passant par le droit éco-gestion (licence en droit, histoire, économie, géographie, lettres, prépa littéraire, commerciale, etc.). Dans tous les cas, choisissez les études qui vous intéressent le plus, car c’est la clé de la réussite.

Entre la prépa et la fac, le choix dépend avant tout de ce dont vous avez besoin pour réussir au mieux vos études. Aucun des deux cursus n’est meilleur en soi.

Pensez aussi que votre dossier d’inscription (portant sur les notes obtenues au cours des années précédentes) est largement pris en compte pour l’admission. À vous de voir si vous serez plus épanoui dans un environnement très encadré comme la prépa, ou si l’autonomie de l’université sera pour vous un atout.