1. Bien utiliser les cours de soutien

Bien utiliser les cours de soutien

Envoyer cet article à un ami

Aide en ligne, stages intensifs, cours particuliers assurés par un étudiant ou un professeur… De plus en plus de parents apprennent à jongler avec toutes les formules existantes pour faire réviser leurs enfants. Exemple avec la famille Derycke.

Lucas et Charly sont des "accros" des cours de soutien. L’an dernier respectivement en terminale S au lycée public Balzac de Tours (37) et en classe de première hôtellerie au lycée privé Fontiville à Veigné (37), les deux fils de Nathalie Derycke suivent régulièrement, depuis la classe de troisième, des cours de soutien ou des stages intensifs de révisions. "Mon mari et moi rentrons tard du travail et n’avons pas assez de temps à consacrer aux devoirs des enfants", explique cette mère de famille, qui a testé plusieurs formules : recours à un professeur ou un étudiant, recrutés par petites annonces ou via un organisme spécialisé.

Le recrutement entre particuliers est la formule la plus répandue en matière de soutien scolaire, comme l’a montré une étude sur le sujet du ministère de l’Éducation nationale ("Les aides aux devoirs en dehors de la classe " note d’information de la DEPP (Direction de l’évaluation, de la prospective et de la performance), février 2006). Les familles font appel avant tout à un étudiant (34 %), puis à un autre enseignant que celui de leur enfant (31 %) ou passent un contrat avec un organisme (21 %). Ces derniers, nombreux, proposent une aide en ligne (parfois gratuite) et/ou une présence à la maison après la classe. Et connaissent un succès croissant, dû en partie aux déboires que certains parents ont pu rencontrer en choisissant eux-mêmes un enseignant bis. "Lucas, qui a travaillé durant toute son année de première avec un agrégé de littérature, a obtenu 6 à l’écrit du bac français et 10 à l’oral", déplore Nathalie, qui, depuis, préfère passer par un organisme spécialisé.



Les principaux organismes
Parmi les leaders sur le marché du soutien scolaire figurent Acadomia, Anacours, Complétude, Cours Legendre, Domicours, Keepschool, Kelprof, Profadom, etc. Certains de ces organismes offrent parfois une aide en ligne. D’autres sont spécialisés sur Internet uniquement : cyberpapy.com (gratuit), lewebpedagogique.com (gratuit), annabac.com (pour réviser gratuitement le bac), ruedesecoles.com (gratuit pour les sociétaires de la MAIF), cyberprofs.fr, maxicours.com, paraschool.com, etc.



Céline Manceau

Sommaire du dossier
Faites-vous financer vos cours de soutien scolaire Cherchez le soutien, pas de l’assistanat Cours de soutien, le CNED s’y met aussi