1984-2020 : de Fabius à Macron, retour sur 36 ans de plans pour l'emploi des jeunes

Par Etienne Gless, publié le 02 Juillet 2020
2 min

TIMELINE. La crise liée à la pandémie de Covid-19 affecte particulièrement les jeunes qui vont faire leurs premiers pas dans la vie active en 2020. Le gouvernement d'Emmanuel Macron s'apprête à annoncer des mesures pour inciter les entreprises à les embaucher. Depuis quatre décennies, les gouvernements successifs ont ainsi lancé des plans pour soutenir l'emploi des jeunes. Avec des fortunes diverses ! Flashback.

Vous êtes 700.000 jeunes à entrer sur le marché du travail en France cette année et 2020 risque bien d'être une "annus horribilis" pour trouver votre premier emploi.

Au premier trimestre 2020, 19% des 15–24 ans sortis du système éducatif et de formation étaient déjà au chômage au tout début du confinement. Plus de 8 jeunes diplômés sur 10 interrogés en mai dernier par l'Etudiant se disent inquiets pour leur insertion professionnelle. Heureusement, un diplôme continue de protéger sensiblement du risque du chômage.

Lire aussi

TUC, CPE, contrat jeune etc. : rétrospective des plans pour encourager l'emploi des jeunes

Depuis des décennies, à chaque crise économique, les pouvoirs publics mettent en oeuvre des plans pour encourager les employeurs à embaucher les jeunes ou les personnes éloignées de l'emploi.

En attendant les nouvelles annonces du gouvernement d'Emmanuel Macron pour relancer l'emploi des jeunes, l'Etudiant vous propose une rétrospective sur 36 ans, en partant des TUC (travaux d'utilité collective), mis en place par Laurent Fabius en 1984.

Lire aussi

Articles les plus lus

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !