Abdourahmane Mbengue : "Ma mentor m'a montré que j'avais des compétences à proposer"

Par Etienne Gless, publié le 26 Avril 2021
4 min

EPISODE 2/2. Son mentor a joué un rôle déterminant à l'entrée de Karima Cherifi dans la vie active. Aujourd'hui DRH, elle a souhaité à son tour à accompagner un jeune diplômé à la recherche de son premier emploi en période de crise. Témoignage Abdourahmane Mbengue, mentoré motivé !

Après avoir trouvé un emploi en trois mois grâce à l'accompagnement d'un mentor à la sortie de son master 2 universitaire il y a quelques années, Karima Cherifi a souhaité à son tour redonner bénévolement ce qu'elle a reçu gratuitement. DRH chez Nexans France, elle soutient depuis quelques semaines Abdourahmane Mbengue, jeune diplômé en ressources humaines de l'école PPA.

Lire aussi

Quand le mentoré devient mentor à son tour

Après son contrat en alternance dans le groupe Indigo (services de stationnement et parkings), Abdourahmane est bloqué dans sa recherche d'emploi début 2021. "Je n'ai pas voulu continuer dans l'entreprise où j'ai effectué mon apprentissage car nous n'étions pas d'accord sur la paye. La rémunération proposée ne correspondait à mon niveau de compétences", explique le jeune homme.

Par un ami, il a eu connaissance de l'association Nos quartiers ont des talents et a postulé pour bénéficier de ses services. Abdourahmane choisit Karima comme mentor en mars dernier et discute le temps d'un premier entretien en visio-réunion de son parcours, de son projet et de ses premières expériences professionnelles. "Au poste qu'elle occupe, elle a une autre vision de mon CV. Elle m'apprend à y inclure mes compétences transversales, les fameuses 'soft skills', comme le travail en équipe, la capacité d'adaptation ou à s'intégrer rapidement dans un groupe etc", se réjouit le jeune homme. "Nous ciblons ensemble les offres d'emploi et mettons en place une stratégie pour qu'il soit plus visible des recruteurs", précise de son côté Karima.

Lire aussi

CV, lettre de motivation, suivi des candidatures… tous les conseils sont bons à prendre

Parallèlement au travail avec sa mentor, Abdourahmane "muscle" son niveau d'anglais : il suit tous les jours des cours proposés par l'association afin de passer son test d'anglais, le TOEIC, qui sera un plus sur son CV. "Je suis également des webinars sur la recherche d'emploi, je participe à des simulations d'entretien de recrutement. Mais le plus intéressant est la rencontre avec mon mentor. Elle m'explique comment m'y prendre pour intéresser les entreprises, elle m'aide à avoir confiance en moi. Actuellement, nous travaillons sur la lettre de motivation. Pour moi, elle était démodée, les recruteurs ne la lisaient pas. Elle m'a rappelé que c'était important et pouvait même faire la différence dans le cadre de ma recherche".

Le mentoré applique aussi les conseils pratiques de suivi de sa recherche d'emploi : "Je dois chiffrer le nombre d'offres auxquelles j'ai postulé, le nombre d'entretiens physiques ou téléphoniques de recrutements que j'ai effectué…"

Lire aussi

Apprendre à changer de posture : ne pas "quémander", mais offrir des compétences

Mais plus que tout, la relation avec sa mentor aide Abdourahmane à changer de posture : "En recherche d'emploi, on se positionne souvent comme "demandeur" dans la relation avec le recruteur, explique-t-il. Ma mentor m'a montré que j'avais des compétences à proposer, des expériences à valoriser. Désormais, je ne demande rien à personne, je n'ai que des services à offrir. Cela m'aide à être à l'aise en entretien. Il ne faut pas être en position de "quémandeur". Je suis un professionnel qui propose des services et qu'en contrepartie, on paye à la hauteur de ses talents".

En matière de recherche d'emploi, la réussite exige de changer de regard sur soi. Et le plus court chemin pour y parvenir passe par autrui… mentor, parrain ou autre !

Consultez nos offres

Recruteur : déposer une annonce

Articles les plus lus

A la Une jobs, stages, emploi, alternance

Partagez cet article sur les réseaux sociaux !